La différence

 Après les vacances de la Toussaint, je poursuivrai mon projet de classe avec les Octofun, Explorons nos intelligences multiples en musique, sur le thème de la différence.

Grâce à Funégo, nous avons exploré l’univers des émotions en période 1. Puis, avec Multifun, l’intelligence interpersonnelle, nous aborderons la capacité à comprendre les intentions, les motivations, les émotions d’autrui et à entrer en relation avec les autres, à se faire facilement des amis, à travailler en groupe.

Dans nos programmes 2016 en Enseignement moral et civique, ce thème correspond à la capacité d’accepter les différences pour « s’estimer et être capable d’écoute et d’empathie ». Ceci recouvre :

  • Le respect des pairs et des adultes.
  • Les atteintes à la personne d’autrui (racisme, antisémitisme, sexisme, xénophobie, homophobie, harcèlement . . .).
  • Le respect des différences, inter connaissance, tolérance.
  • La conscience de la diversité des croyances et des convictions.

S’il est facile de coopérer avec quelqu’un qui nous ressemble, il est plus difficile de le comprendre lorsqu’il est différent de nous. Mais qu’est-ce qu’être différent ? Il existe divers plans sur lesquels nous pouvons nous comparer à autrui. C’est pourquoi, en classe, nous essayerons d’explorer quelques-unes de ces différences afin de développer notre sens de l’empathie.

Déjà, à travers le concept d’intelligences multiples, comprendre que chacun d’entre nous peut développer ces intelligences de différentes façons peut aider à entrevoir la richesse des personnalités qui nous entourent et à les respecter.

Se moquer : ça fait rire ou ça fait mal ?

Comme moi, je pense que depuis la rentrée, vous avez déjà dû reprendre quelques fois un ou une élève qui avait tendance à se moquer des autres lorsqu’ils « se trompent » en classe. Phénomène malheureusement courant en début d’année, je le souligne chaque fois comme une façon inacceptable de dénigrer les essais-erreurs auxquels nous avons tous droit, essais-erreurs que j’encourage toujours dans ma classe.

Afin d’aider tous mes élèves à mûrir l’idée qu’il est important d’être soi, sans crainte de moquerie, je partirai certainement de ce petit débat philo de Pomme d’Api dont je vous propose ici les outils.

Chez Charivari, vous retrouverez tous les débats des p’tits philosophes de Pomme d’Api.

Le poster Se moquer

La BD Se moquer

La fiche pédagogique Se moquer

En production d’écrits, une image de Ludo peut aussi nous permettre d’écrire un texte en dictée à l’adulte sur le thème de la moquerie.

S’enrichir de nos lectures

Parmi tous les albums qui ont été publiés sur ce thème, certains sont devenus des classiques comme Elmer, l’éléphant bariolé et différent, qui un jour décide de devenir comme les autres parce qu’il ne supporte plus que l’on se moque de lui, mais finit par comprendre que son originalité est source de bonheur pour tous.

On se rappelle Veux-tu être mon ami ? d’Eric Battut où Souris Verte est rejetée par toutes les souris grises et décide de partir à la recherche d’un ami, vert comme elle, pour découvrir que même s’il est gris, il peut être un ami.

Un autre grand classique nous amène aussi à l’idée que la différence est source de richesse : Sept milliards de visages est un grand album à feuilleter et observer dans ses moindres détails car les illustrations sont très soignées.

On trouvera ensuite des albums qui parlent avec humour du rejet puis de l’acceptation des autres comme L’intrus de Claude Boujon, ou comment un éléphant parvient à se rendre indispensable parmi des rats.

D’autres albums en parleront avec beaucoup de poésie. C’est le cas de La grande inconnue de Pog et Maurèen Poignonec ou de l’album Oreilles Papillons aux éditions du Père Fouettard.

« – Mara a de grandes oreilles !

– Maman, tu trouves que mes oreilles sont trop grandes ?

– Non, ma chérie, tu as des oreilles papillons.

– Des oreilles papillons, qu’est-ce que c’est ?

– Ce sont tes oreilles qui volettent autour de ta tête et peignent de mille couleurs la laideur des choses. »

Le thème du handicap est très délicatement évoqué dans La petite casserole d’Anatole d’Isabelle Carrier puis dans Alice sourit de Jeanne Willis et Tony Ross.

Enfin, l’égalité garçons-filles pourra être discutée à travers Rose bonbon, l’histoire de Pâquerette l’éléphante qui reste grise comme un éléphant, ou bien avec Boucle d’Ours, l’ourson qui veut se déguiser en héroïne de conte et désespère son papa !

Un court métrage qui en dit long

J’ai trouvé sur Canopé, dans la section ciné-poème, un très beau court métrage que je vous invite à découvrir ici : Harmony de David Rousseau. Le réseau Canopé nous propose un dossier complet et riche pour aborder avec nos classes le thème de la religion de façon très poétique et symbolique.

Harmony de David Rousseau

A la fin de ce dossier, on nous propose de découvrir le poème de Jean-Pierre Siméon, La différence. J’aimerais le faire lire et dire à mes élèves pour clore cette étude.

La différence de Jean-Pierre Siméon

En prolongement…

En arts plastiques, je pense reprendre le personnage d’Elmer pour créer un Elmer encore plus différent, composé de divers matériaux, sur l’idée du manuel d’Elisabeth Doumenc 50 activités en arts visuels au cycle 2 dont je me suis inspirée dans ma programmation en arts plastiques : Elmer encore et toujours.

Dans le domaine du vivant, en prolongement du poème de Jean-Pierre Siméon, nous étudierons notre corps. Cette fois, c’est du côté de Pandacraft que je me suis tournée pour commander un « kit écoles » sur le corps humain.

Enfin, j’espère que vous aussi, vous viendrez me faire part de vos découvertes sur ce thème…

Et dès que nous aurons avancé dans ce projet, j’essaierai de publier ici quelques photos !

7 pensées sur “La différence

  • 3 novembre 2017 à 01:54
    Permalink

    Tu signes toujours de très beaux articles, inspirants à souhait ! Il y a des albums que je découvre grâce à cette lecture. Merci beaucoup !

    Répondre
  • 3 novembre 2017 à 08:29
    Permalink

    Ton article est une merveille !!! J’y découvre de très belles pépites!! Quel talent!! Merci, fabuleux petit chat 🙂

    Répondre
  • 3 novembre 2017 à 08:55
    Permalink

    Merci, merci ! J’ai le sentiment d’avoir deux fées qui se penchent sur mon blog : la fée Viviane et ses longs cheveux noirs et la blonde fée Morgane… J’adore voir vos avatars pointer le bout de leur nez ici ! 🙂

    Répondre
    • 3 novembre 2017 à 14:26
      Permalink

      Hmmmm, sauf que ce serait toi qui doterais les fées ? Un conte inédit s’ouvre … sur ta magie propre ! Conte dont je ne me lasse et qui ne peux que continuer de faire des émules ravies. Pas vrai, Paulette Trottinette 😉❤ ?

      ✨Bisous enchantés, donc ✨!

      Répondre
  • 3 novembre 2017 à 13:36
    Permalink

    Merci beaucoup.
    Très beaux albums .
    Bravo pour tout ce travail et cette réflexion très inspirante. Bonne fin de vacances

    Répondre
  • 3 novembre 2017 à 17:35
    Permalink

    Merci, je pense effectivement qu’il est important d’évoquer ces sujets d’éducations pendant l’enfance.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *