Le manuel de lecture idéal

Dès le mois de janvier, je commence à me questionner sur mon futur manuel de lecture mais je ne suis pas la seule à le faire… Les éditeurs nous contactent via nos boîtes mails pour nous interroger sur nos goûts, nos besoins et nos préférences en termes de méthodes de lecture.

Magnard semble concocter une nouvelle version de Que d’histoires !, en tout cas, s’interroger sur le sujet d’après le questionnaire reçu récemment dans ma boîte mail personnelle. Je sais que Bordas prépare une nouvelle version du très bon manuel Lecture Tout Terrain que j’ai utilisé pendant 4 ans et beaucoup apprécié, même si je devais l’enrichir d’albums pour la lecture compréhension. D’autres éditeurs sont certainement dans les starting blocks car ils sont nombreux à avoir attendu la mise en œuvre des nouveaux programmes 2016 au cycle 2 pour se pencher sur leurs méthodes de lecture.

Je vous présente dès aujourd’hui mon rêve en matière de support de lecture et j’espère que vous y ajouterez votre grain de sel pour peaufiner nos futurs choix de manuels ! La liste de mes envies commence ainsi, mais elle pourrait bien s’allonger avec le temps et la réflexion…

Pour moi, le manuel rêvé serait :

  • Un support qui, comme Pilotis et Trampoline, distingue l’apprentissage du code de la lecture compréhension. C’est d’ailleurs ce que préconisent nos nouveaux programmes. On peut ainsi avancer plus rapidement en étude du code ou en compréhension, selon les périodes et selon ses choix.
  • Un dispositif basé uniquement sur 2 fichiers et des albums, comme Trampoline, et sans obligation d’achat du manuel de lecture. Le manuel est souvent très onéreux et lorsque l’on doit équiper une classe de 25 élèves, on ne peut pratiquement rien commander d’autre cette année-là. Les livres sont bien souvent très fragiles et ne supportent pas plus d’un an ou deux, grand maximum, les voyages quasi-quotidiens dans les cartables. On peut compléter le fichier de code par des fiches de sons à télécharger gratuitement sur le site de l’éditeur, ce qui laisse le choix de s’en inspirer pour concevoir ses propres fiches de sons.
  • Un fichier de code qui propose une progression des sons cohérente et tenant compte des dernières études sur l’apprentissage de la lecture, des exercices très structurés et progressifs de phonologie, d’orthographe et d’entraînement en écriture sur les lettres étudiées, comme dans Lecture tout terrain. Il faudrait éviter de demander aux élèves d’écrire des mots dès le début du CP, en cursive, à l’aide de lettres non encore étudiées, comme c’est le cas dans le fichier de code Trampoline
  • Un héros comme Ratus, Gafi, Taoki ou Ludo est très porteur et motive les enfants. J’aimerais beaucoup que les phrases à lire ou les courts textes pour s’entraîner en étude du code reposent sur les aventures liées à la vie de classe d’un personnage sympa et drôle. Dans le fichier de code, on pourrait ainsi aborder la vie quotidienne de l’élève et le calendrier (rentrée, fêtes, règles de vie, vie animale, saisons, vie végétale…) comme dans Ecrire avec Ludo.
  • Un fichier de compréhension qui comporte l’étude de la langue (vocabulaire, grammaire, orthographe) ainsi que la production d’écrits, liées à l’étude des albums. J’aimerais étudier la phrase à partir d’extraits d’albums étudiés ou le verbe, l’adjectif en situation et en contexte.
  • La lecture compréhension basée sur la lecture offerte par l’adulte au premier trimestre et la lecture suivie d’albums par les élèves à partir de janvier. La découverte des textes complets, comme dans Pilotis, avec une démarche de questionnement (qui ? quand ? quoi ? où ?) sur chaque texte étudié. J’apprécie moyennement le choix de Trampoline de faire lire aux enfants des phrases ou extraits très courts des albums lus, je trouve que ces citations extraites sont plus pauvres que l’étude d’un texte complet, et qu’on étudie peu la structure de textes dans ces conditions.
  • Dans la mesure où il est préférable de faire lire les albums en entier, le choix des albums est délicat, bien sûr : on choisira des textes assez simples ou répétitifs comme les contes en randonnée en janvier et la difficulté ira s’accentuant jusqu’en fin de CP. Mais un album comme Le cerisier me paraît toujours difficile d’accès en juin, de par son vocabulaire très élaboré. Le choix des albums est donc très subtil ! Il faut idéalement qu’ils soient à la fois riches et accessibles… et que les illustrations complètent ou contrebalancent les textes et constituent un départ intéressant pour les échanges en langage oral et la découverte des textes.
  • L’étude de 5 albums dans l’année, un par période, avec des types d’écrits et genres divers (documents, BD, contes, récits de vie, policiers…), et des thèmes porteurs (animaux, lecture, amitié, différence, vie d’école…).
  • Les évaluations en étude du code et lecture compréhension prévues pour chaque période dans un « classeur de réussites » avec des parcours et jeux de remédiation.
  • Un manuel numérique gratuit pour les adoptants !
J’attends vos avis ! A suivre…

39 réflexions au sujet de « Le manuel de lecture idéal »

  • 7 janvier 2017 à 13 h 51 min
    Permalink

    A titre très personnel, j’aime bien découvrir de nouveaux albums et mettre les lectures offertes en réseau. Et même lorsque je choisis un thème identique d’une année sur l’autre, je brasse d’autres albums. Je me lasse très vite lorsque le support est toujours le même… Du coup, j’ai envie de changer de méthode assez vite…
    J’aimerais avoir le choix entre plusieurs albums pour la même période qui travailleraient sensiblement les mêmes compétences. Cela pourrait être sous la forme (comme cela se fait avec la méthode Picot), d’une exploitation année 1 ou année 2.

    Répondre
    • 7 janvier 2017 à 14 h 26 min
      Permalink

      Oui, très bonne idée ! Comme toi, je peux me lasser de lire les mêmes albums d’année en année mais le problème de l’investissement financier se pose.
      Comment sont financés les albums « année 1 » et « année 2 » dont tu parles ?

      Répondre
    • 8 janvier 2017 à 10 h 44 min
      Permalink

      C’est exactement ce que j’allais ajouter !

      Répondre
  • 7 janvier 2017 à 14 h 54 min
    Permalink

    Alors moi je voudrais pouvoir continuer à exploiter les posters comme dans Taoki. Ils permettent un échange entre les enfants et un temps de production d’écrit avant la découverte du texte.
    Une progression syllabique et pas de manuel : je crée mes fiches en ajoutant les alphas et Borel maisonny. Cela limite le budget aussi.
    L’idée d’un roulement sur 2 voire 3 années serait un gros plus pour éviter la lassitude.
    Une étude des textes parallèle mais distincte de celle du code.
    C’est le moment de rêver tout haut pour être entendu peut être 😉😊

    Répondre
    • 7 janvier 2017 à 17 h 44 min
      Permalink

      Oui, rêvons tout haut ! C’est un peu ce que je me suis dit !
      Comme je vois les éditeurs enquêter pour connaître nos envies, je me dis qu’un article qui serait lu par un éditeur ne tomberait peut-être pas dans l’oreille d’un sourd ! 😉
      Je suis d’accord avec toi sur les posters pour l’expression orale et écrite, c’est d’ailleurs l’un des atouts du manuel Ecrire avec Ludo.

      Répondre
  • 7 janvier 2017 à 14 h 56 min
    Permalink

    Bonjour Chat noir,

    Cette année j’utilise Pilotis pour l’étude du code et Trampoline pour la compréhension et je suis plutôt satisfaite. Le choix des albums me convient tout à fait (je retrouve un conte de randonnée et Splat que les enfants adorent!) Le fichier propose des différenciations et j’apprécie la répétition des exercices que les élèves peuvent faire en autonomie (ce qui facilite la gestion de la classe à double niveau). Il manque la partie questionnement (qui?quoi? où? Quand? que je trouvais très bien dans Pilotis) mais je le fais à l’oral. Il manque également un héros… et la partie production d’écrits est un peu faible. J’ai retapé tous les textes que les parents peuvent lire à leur enfant ou que les bons lecteurs peuvent commencer à lire seuls et j’ai intégré la lecture du soir qu’il est possible de télécharger et modifier. Voilà, n’hésite pas à me contacter si tu as des questions… Si pour une fois je peux t’apporter quelque chose… Toi tu nous apportes tellement à travers tous les documents que tu nous offres si généreusement! Encore un grand merci pour ton partage!

    Répondre
    • 7 janvier 2017 à 17 h 41 min
      Permalink

      Merci beaucoup ! C’est tentant comme démarche ! Je pense en effet que je vais te contacter, merci pour ta proposition.
      Garder le manuel de code Pilotis, pourquoi pas, sauf que mes manuels sont maintenant dans un état pitoyable malgré des renouvellements de 5 à 8 exemplaires par an…

      Répondre
      • 9 janvier 2017 à 11 h 38 min
        Permalink

        Moi j’utilise de moins en moins les manuels qui sont fragiles en effet ! Je n’en ai pas racheté cette année, et fais le vocabulaire à partir des images au tableau. Idem pour la page de droite, c’est à l’oral, au tableau, ou à partir de tes jolies fiches de sons, et ça marche plutôt bien.
        Complètement d’accord avec ton cahier des charges, rien à ajouter de plus que ce qui a déjà été dit…

        Répondre
        • 9 janvier 2017 à 13 h 04 min
          Permalink

          Je pense faire exactement comme toi l’an prochain. Merci pour ton expérience, Zélianne ! 😉

          Répondre
  • 7 janvier 2017 à 16 h 24 min
    Permalink

    La méthode de grammaire de Mme Picot est pensée pour des cours double donc la méthode propose clé en main les textes pour l’année 1 et on trouve les textes pour l’année 2 sur son site.
    Evidemment, cela serait un peu différent pour une méthode de lecture et des albums mais il serait tout à fait possible de choisir un album et de trouver le fichier de compréhension sur Internet (sous format pdf par exemple) ou de choisir un album et son fichier associé à la vente.
    Le fichier pour le code peut être le même pour tous, de ce fait.

    Répondre
    • 7 janvier 2017 à 17 h 53 min
      Permalink

      C’est un peu ce que proposait Que d’histoires ! chez Magnard avec ses deux séries d’albums et des livrets indépendants pour exploiter chaque album, du moins dans la version initiale. C’était un bon système.
      Ensuite, ils ont créé deux fichiers pour l’année mêlant étude du code et compréhension et là, je n’aime plus trop, surtout que leur progression de sons était assez illogique !
      Il serait préférable de revenir à leur idée première : deux séries d’albums et des livrets pour chaque album, à commander ou à télécharger.

      Répondre
  • 7 janvier 2017 à 19 h 31 min
    Permalink

    Merci de lancer cette réflexion : A bientôt

    Répondre
  • 7 janvier 2017 à 20 h 12 min
    Permalink

    Bonsoir Chat noir,

    Pour ma part, j’utilise Pilotis pour l’étude du code et « Que d’histoires! » pour la compréhension.
    Je travaille avec « Que d’histoires ! « de Magnard (série 1) depuis… très longtemps. J’ai connu le fichier à photocopier, les livrets pour chaque album, et le fichier actuel… (Je suis si « vieille » que ça??); C’est vrai que le fichier qui va avec l’album, c’est le mieux pour changer d’une année sur l’autre.
    Perso, pour la rentrée, je me suis concocté un fichier qui fait le liaison grande section/cp avec les premiers textes de la méthode « Grand large », éditions Belin, et un album de la série 2 de « Que d’histoires ! ». Après j’ai les fichiers de compréhension. Les pages d’étude du code, je ne les utilise que pour des révisions ou du travail complémentaire pour les plus rapides.
    Si j’ai envie de changer, j’ai des fichiers de compréhension que je photocopie et je projette les albums sur le TBI; Les enfants ont les textes qui sont collés dans le fichier…
    J’ai l’impression de passer mon temps à faire de la cuisine pour que mes « petits » se régalent d’apprendre à lire ! Mais bon, quand on aime, on ne compte pas :-))

    Répondre
  • 8 janvier 2017 à 10 h 12 min
    Permalink

    Bonjour Le chat
    Pour ma part comme beaucoup ce qui me dérange dans une méthode c’est de refaire les mêmes albums d’une année sur l’autre …, je sais que les enfants ne les connaissent pas mais je pense que si cela me déplaît ils doivent le ressentir .. j’utilise Pilotis pour la première année après avoir utilisé Mika ( il y a un certain temps … ) je suis contente mais l’an prochain …. j’aime bien aussi utiliser des albums qui correspondent à un projet de classe .
    Donc je fais un peu à ma sauce comme beaucoup
    Merci pour ton travail qui m’a permis de me remettre au CP après une interruption 😉

    Répondre
  • 8 janvier 2017 à 11 h 00 min
    Permalink

    Bonjour Chat Noir,

    Je suis complètement d’accord avec tout ce que tu as écrit.
    Je trouve plus efficace de différencier étude du code et compréhension. J’utilise d’ailleurs les fichiers Pilotis.
    Le fait d’avoir 2 séries d’albums avec un mini fichier de compréhension pour chaque album me parait aussi hyper intéressant.
    Personnellement, je n’utilise plus de manuel. D’une part les manuels sont trop chers, d’autre part ils reviennent en mauvais état et il faut en racheter tous les ans, enfin une partie des enfants ne l’ouvrent même pas à la maison. Tes fiches d’entrainement en lecture du code sont largement suffisantes en ce qui me concerne.
    Encore merci à toi pour tout le travail que tu partages.

    Répondre
  • 8 janvier 2017 à 11 h 23 min
    Permalink

    J’utilise toujours le livre Bulle dont je n’arrive pas à me passer mais qui commence à se faire vieux…. j’apprécie la présence de héros auxquels les enfants s’attachent et des petits textes qu’ils sont parfaitement capables de lire seuls. L’inconvénient c’est que cela laisse peu de temps pour étudier des albums en parallèle.

    Répondre
    • 8 janvier 2017 à 11 h 44 min
      Permalink

      Oui, certains manuels sont très chronophages… comme Pilotis avec les albums et 2 sons par semaine. L’an prochain, j’aimerais être moins pressée par le temps, pouvoir faire plus de jeux, d’ateliers ou d’anglais !
      Pour cette raison, un manuel comme Trampoline qui organise l’étude du code avec un seul son par semaine m’intéresse.

      Répondre
  • 8 janvier 2017 à 11 h 46 min
    Permalink

    D’accord avec les commentaires précédents. Moi je n’utilise plus le manuel a la maison lies tes fiches . En général je ne donne pas les phrases du Manuel à lire à la maison mais en complément en classe .
    Pour les albums , deux séries ce seraient bien.
    J’aimerai aussi que les albums ne soient pas trop long car avec deux sons par semaine il est parfois difficile de caser dans l’emploi du temps beaucoup de séances de compréhension et les eval en fin de période .

    Répondre
  • 8 janvier 2017 à 14 h 59 min
    Permalink

    Ouh la la ! Difficile de prendre position après tout ça car je suis un peu d’accord avec tout le monde. Mais si j’en juge par tes commentaires , la méthode idéale serait Pilotis avec un héros, des textes sur les thèmes de l’année, une pagination plus solide et une couverture plastifiée ? Non ?

    Répondre
  • 8 janvier 2017 à 15 h 13 min
    Permalink

    Merci pour cette petite réflexion . Pendant longtemps j’ai utilisé Ribambelle et maintenant Pilotis. Il m’est arrivée aussi de prendre des albums de que d’histoire pour changer.
    Dissocier le fichier de code des fichiers de compréhension est bien car cela permet de changer les albums sans changer le code. Pour ma part , je trouve que l’idée d’albums avec un petit fichier dédié comme à une certaine époque avec que d’histoire est très bonne . Cela permet de changer quelques albums pour ne pas se lasser de faire tout le temps les même texte . Pourquoi ne pas prévoir deux ou trois albums de même difficulté avec des thèmes différents pour chaque période, cela permet de choisir par rapport à nos projets de classe. En changeant une ou deux séries chaque année on peut arriver à avoir un large choix au bout de quelques années pour changer nos programmations sans que cela ne grève trop les budgets. Si on prends l’idée d’un fichier dédié par album il faut que le coup total pour une année ne soit pas trop élevée pour rentrer dans les budgets des écoles qui ne sont pas toujours importants. Moi pour le code j’ai concocté mes propres fichiers avec un fichier par période et cela permet de pouvoir changer d’album sans devoir tout recréer. Les élèves aiment bien aussi retrouver un héros, cela peut être aussi un héros qui leur propose le travail de compréhension et d’écriture et qu’ils retrouveraient tout au long de l’année ( un peu comme la collection en maths utilisant Tirobot de Bout de gomme, ils adorent retrouver le personnage dans toutes les pages de travail ).

    Répondre
  • 8 janvier 2017 à 15 h 26 min
    Permalink

    Nous travaillons dans mon école avec FABULIRE, manuels et fichiers. Cela fait quelques années et ma collègue commence à se lasser, moi je l’utilise depuis la rentrée 2015.
    Les + : les histoires sont riches, découpées en épisodes. L’étude du code est progressive, le départ est ardu car pas mal de global mais on s’y retrouve assez vite.
    Les – : comme le départ est costaud, les élèves en difficulté doivent être soutenus ++.

    En tous les cas je suis vos commentaires car je suis intéressée des retours des collègues!

    Répondre
  • 8 janvier 2017 à 16 h 15 min
    Permalink

    Perso, je n’utilise pas de manuel en lecture. On a fabriqué une méthode avec deux autres collègues de CP. Beaucoup de boulot, mais on travaille sur des thèmes précis, en travaillant le code (avec des fiches de découverte de sons et d’autres d’approfondissement + les signes Borel-Maisonny) et la compréhension en même temps. On a des séries entières de livres, que l’on renouvellent régulièrement. Les lectures offertes font parties d’un réseau.
    ça marche très bien.Nous sommes toujours à l’affut de nouveautés pour améliorer nos fiches, changer nos thèmes. Mutualisation, c’est le top quand on le peut.

    Répondre
    • 8 janvier 2017 à 16 h 25 min
      Permalink

      Très chouette car cela vous apporte beaucoup de liberté mais personnellement, j’adore les fichiers et leurs belles couleurs. J’ai du mal avec le « tout photocopies ».

      Répondre
  • 9 janvier 2017 à 13 h 36 min
    Permalink

    Bonjour

    J’ai investi cette année dans le manuel lire, dire, Ecrire avec Ludo un manuel par élève et j’en suis ravie. Il est très bien fait et je complète avec différents outils: le cd rom comprend le fichier d’exercices (1 et 2), les pages du manuel et des affiches pour la production d’écrit. Je n’ai pas investi dans les fichiers d’exercices cette année manque de budget mais l’an prochain oui puisque j’aurai déjà les manuels.
    Par ailleurs j’aime aussi qu’ils lisent sur de vrai livres. Pour le début d’année on travaille beaucoup avec les alphas donc je fais juste la famille Bidule du site ipotame. Après la toussaint j’enchaîne avec Pas si grave un album de que d’histoires que j’adore et les enfants aussi tant il est farfelu. (autre point positif il permet de faire une lecture théâtrale puisque dialogue entre la maman et Grégoire). En janvier, c’est au tour de Drôles de galettes de la méthode Mika. Pour les deux dernières périodes de l’année je choisis en fonction du projet de classe.
    J’ai donc chaque année une part fixe qui me permet de rentabiliser les investissements et une part plus livre ce qui évite la lassitude.

    Répondre
  • 10 janvier 2017 à 23 h 26 min
    Permalink

    Recoucou ^^
    Je découvre la suite….
    Jusqu’à présent je travaillais le code avec Alphas / Patati et Patata et je faisais toute la compréhension librement avec les albums de mon choix parce que je ne trouvais pas de méthode clé en main qui me convenait (j’ai pourtant testé Saperlipopette, Ribambelle, Kimamila et Mika entre 2002 et 2007 avant de me lancer presque toute seule comme une grande ^^). Mais là, les albums et thèmes de Trampoline me plaisent beaucoup et l’étude du code (son ordre) me convient mieux que celle de Patati & Patata.
    Et effectivement, ces 2 fichiers en couleur me tentent vraiment ! Adieu ou presque le photocopieur !
    Oui, je crois que si je devais avoir des CP, je me lancerais dans cette méthode.

    Répondre
    • 11 janvier 2017 à 12 h 48 min
      Permalink

      Trampoline me tente aussi beaucoup. L’an dernier, je n’ai pas fait le « grand saut » parce que j’avais investi dans Pilotis depuis 3 ans seulement.
      Mais là, je commence à avoir une réelle envie de changement et, tout comme toi, les albums de Trampoline me plaisent. La progression des sons, avec un son par semaine, aussi.
      Donc, à bientôt Gdine, on se tient au courant d’ici juin ! 😉

      Répondre
      • 11 janvier 2017 à 14 h 03 min
        Permalink

        On fait comme ça, je vais déjà me procurer le matériel ^^

        Répondre
        • 11 janvier 2017 à 16 h 22 min
          Permalink

          En juin 2016, j’ai commandé les deux fichiers et les 5 albums. Il me manque le fichier à photocopier… Je vais aller voir sur le site Nathan pour voir si l’on peut télécharger d’autres documents !

          Répondre
  • 11 janvier 2017 à 18 h 19 min
    Permalink

    Je viens de commander sur Priceminister, Momox et Amazon les 2 fichiers, le guide du maître (j’ai récupéré le PDF gratos mais je n’arrive pas à travailler sans le livre lol) et le fichier à photocopier (occas en bon état, j’ai économisé quelques petits sous…). Reste à trouver les 5 albums, non dispos sur Amazon…
    Ca va chauffer:cogiter aux prochaines vacances je pense lol. Ce qui me plaît encore plus c’est que je pourrai exploiter les mêmes thèmes avec mes futurs CE1 (je dois avoir un CP/CE1) qui travaillent actuellement avec Trampoline ! Je suis excitée comme une puce…. mdr

    Répondre
    • 11 janvier 2017 à 18 h 50 min
      Permalink

      J’avoue que ça me plairait beaucoup de travailler avec toi sur ce support ! 😉
      Je ne sais pas encore quel niveau j’aurai, je veux dire si ce sera un CP pur.

      Répondre
      • 11 janvier 2017 à 20 h 23 min
        Permalink

        ah ben moi aussi ^^ J’adore ce que tu fais !!! On est pas un peu folle ? La rentrée n’est que dans 9 mois !!! (en plus j’ai plus de chance d’avoir un CE1 pur qu’un CP/CE1(ce serait 6+18) lol Mais c’est pas grave, elle me botte de trop cette méthode !

        Répondre
        • 12 janvier 2017 à 12 h 55 min
          Permalink

          Merciii… pour le gentil compliment Gdine et je te le retourne !
          La rentrée a beau être loin, on doit s’y prendre assez tôt pour commander mais, surtout, à partir de cette période, faire des projets pour la future classe est l’un de mes « loisirs » favoris ! Cela me redonne la pêche à une période plutôt morne de l’année !

          Répondre
  • 11 janvier 2017 à 20 h 42 min
    Permalink

    Bonjour Chat noir,
    Tu m’avais laissé un message sur ma boîte mail suite à ma demande concernant le code pour récupérer les éval période 2. dans ce mail, tu m’avais demandé mon opinion sur trampoline que j’utilise cette année suite à ta présentation de l’année dernière. Je n’avais pas pris le temps de te répondre désolé…
    Je répare en te répondant aujourd’hui sur ton site. Je suis dans un milieu difficile et ribambelle était une méthode trop difficile pour mes petits élèves en difficulté.J’ai donc investi…(pfiouuu) dans trampoline pour 27 élèves cette année!
    J’ai dans ma classe un élève avec un trouble du spectre autistique et la méthode trampoline lui convient très bien car elle est répétitive et utilise des pictogrammes. Pour le moment les deux premiers albums ont beaucoup plu aux élèves Ouma le chat et Le plus féroce des loups. Les illustrations sont réussies et les personnages attachants. Je complète le code avec 30 phonèmes en 30 chansons.
    Nous découvrons Splat dès lundi et ils ont hâte de lire un nouvel album: la motivation est là.
    Il y a de la différenciation pour les bilans en code mais ce type de pratique reste encore timide dans les méthodes.
    Je suis satisfaite d’avoir découvert cette méthode par ton biais! Merci Chat noir !
    Seul bémol les questions de compréhension de texte sont un peu légères alors j’adapte et construis d’autres exercices.

    Répondre
    • 12 janvier 2017 à 12 h 52 min
      Permalink

      Merci beaucoup pour ce retour, Fred !
      On est de plus en plus tenté de choisir Trampoline après ça… 😉

      Répondre
  • 13 janvier 2017 à 19 h 12 min
    Permalink

    Bonjour Chat Noir,
    Que de commentaires en 5 jours : le sujet passionne ! J’ai utilisé Pilotis l’an dernier et je suis passée à Ludo cette année; pour moi, la méthode idéale, c’est le mix des deux !!!
    Dans Pilotis, il manque un héros, dans Ludo, il faut rajouter des photocopies… Moi j’aime le support « livre de lecture » même s’il s’abime vite , et je suis anti-photocopies…
    Je suis pour la distinction étude du code/lecture-compréhension, mais un son par semaine, je trouve cela trop peu (c’est le cas de Ludo). Autre point faible de Ludo : comme le thème des histoires suit l’année scolaire, on ne peut ni prendre de l’avance, ni prendre du retard, au risque de se trouver avec Noël en novembre ou la galette en février…
    Voilà, j’espère avoir apporté ma pierre à l’édifice, et j’espère que les éditeurs liront tous les commentaires instructifs de ton site !

    Répondre
  • 17 janvier 2017 à 14 h 56 min
    Permalink

    Je vous rejoins sur beaucoup de points. Pas de manuels dans ma classe car la méthode utilisée en GS puis en C.P est les alphas. J’utilise aussi les gestes de B.M. Par contre, à l’école, nous avons les deux séries de livres et les jeux. Je viens de l’enseignement spécialisé et j’ai eu l’habitude de fabriquer mes outils. J’aime beaucoup la méthode des Alphas car elle permet de voir beaucoup de sons simples très rapidement et il y a beaucoup d’activités qui permettent de déchiffrer, encoder et travailler sur les sons. Mais, si on suit la méthode à la ligne, les sons complexes sont introduits trop tardivement. Donc, pour moi, il faudrait vraiment différencier étude du code et compréhension. Grâce à ton site, j’ai découvert les petits albums que j’aime beaucoup. Une fois par semaine, nous avons un vrai créneau littérature en plus des ateliers dirigés auditor / auditrix pour travailler la compréhension. La lecture de ces albums et des albums avec des textes adaptés permet aussi d’introduire les graphies des sons complexes même si la leçon sur le son n’a pas été encore faite.

    Répondre
  • 17 janvier 2017 à 14 h 57 min
    Permalink

    P.S : je parlais des albums de pilotis.

    Répondre
  • 29 janvier 2017 à 19 h 12 min
    Permalink

    J’utilise Pilotis pour la deuxième année. Je la trouve très bien mais il deux choses me manquent dans cette méthode. Je trouve que travailler un son par semaine serait parfois cohérent car on pourrait partir d’un texte, ce qui m’est impossible avec Pilotis. J’ai été inspectée l’an dernier et on m’avait dit de contextualiser les choses… ça manque je trouve. Je constate que l’étude de 2 sons par semaine convient à mes élèves les plus en difficultés. En effet, je pense que travailler toutes graphies d’un même son avec mon profil de classe serait impossible! J’ai un groupe de 7 enfants très en difficulté. Mais j’ai aussi, un groupe de 8 qui se débrouillent très bien. Pour eux, on ne va pas assez vite. Je voyais bien qu’ils s’ennuyaient… J’ai donc proposé des fiches différentes avec l’étude de plusieurs sons… Très efficace mais chaud à gérer!
    Pour ma part, il manque un « héros » comme dans Taoki par exemple. Ma collègue utilsie trampoline mais je trouve que le fichier d’étude du code est light par rapport à Pilotis. Il y a peu d’exercices? J’aimais bien tout le travail proposé en phonologie et j’ai l’impression qu’on le perd dans trampoline.
    Perso, j’aime bcp les activités avec les gommettes de Pilotis, mes élèves adorent! Je trouve cela ludique.
    Pour la lecture compréhension, je commence à me lasser des albums de Pilotis. Je les avais modifiés pour enlever la partie production d’écrits que je fais avec Ludo uniquement. Mais ça ne me convient pas non plus…

    Répondre
  • 29 janvier 2017 à 19 h 20 min
    Permalink

    J’ai oublié de vous faire part d’un de mes questionnements du moment… D’après vous, serait-il possible de travailler l’étude du code par ateliers uniquement? Je pense que pour cela, il est préférable d’avoir un son par semaine comme dans Trampoline. Cela permettrait de travailler par groupes de besoins. Je constate qu’il m’est difficile de gérer ma classe très hétérogène et un tel dispositif me permettrait peut-être d’y remédier? On pourrait mieux adapater en fonction des besoins et faire le fichier avec le groupe en difficulté. Qu’en pensez vous?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *