Le Petit Chaperon rouge

Cet article est paru sur mon premier blog en 2014, je le réédite aujourd’hui.

Prochainement, nous aurons le plaisir de découvrir Rouge !, l’album que Pilotis propose pour la période 4, et je suis impatiente d’entamer cette nouvelle lecture avec mes élèves parce que j’adore l’univers des contes et des parodies ou « salades de contes ».

Pour commencer, je pense que je ferai connaître à mes élèves la version originale du conte de Perrault, en livre-audio disponible chez Folio Benjamin. J’aime cette langue ancienne et ses tournures, qui donnent son charme à cette version, et la voix inquiétante du conteur… On peut aussi découvrir le conte simplifié, dans la collection Les petits cailloux, chez Nathan.

 

Je ferai ensuite découvrir ces albums où les rôles s’inversent car le Petit Chaperon rouge est une insupportable petite fille que le loup regrette aussitôt d’avoir rencontrée dans Et pourquoi ? et Un Petit Chaperon rouge

Il y a aussi ce charmant Petit Lapin Rouge qui essaie de prévenir le danger car il connaît tellement bien l’histoire, cette Loupiotte victime d’une famille d’ogres et Oh là là ! ce petit cochon rouge qui fait perdre la tête à un pauvre loup amnésique… « Tout cela me rappelle une histoire, mais laquelle ? »

 

J’ai hâte de faire découvrir à mes élèves Le petit chaperon de ta couleur ! avec, dans le rôle du loup, un cochon très bête et maladroit qui n’a pas bien appris son texte, une « erreur de casting » que j’ai récemment découverte avec bonheur. Cet album, plein d’humour et de poésie, est d’une grande originalité : le texte du livre est celui des frères Grimm mais celui du CD est de Vincent Malone et il est hilarant ! Je sens que ma classe l’écoutera plus d’une fois : un album à consommer sans modération !

On ne présente plus Mademoiselle Sauve-qui-peut de Philippe Corentin, qui fait partie de la horde de ces chipies que le loup, peu courageux,  fuit à toutes jambes… encore un album plein d’humour !

Bien sûr, on ne peut parler de « salades de contes » sans évoquer le « patron », Geoffroy de Pennart, et son Chapeau rond rouge qui revisite le Petit Chaperon rouge dans une langue très actuelle, et fait de la petite fille l’horrible tortionnaire du gentil toutou-loup.

Grâce aux visiteurs de mon blog, j’ai récemment découvert des Petits Chaperons très particuliers. J’ai adoré lire Le Petit Chaperon qui n’était pas rouge parmi les contes de randonnée, et mes élèves ont beaucoup aimé cette version « russe » dont l’issue ne nous laisse pas sur notre faim… C’est pour mieux te manger est un album passionnant pour son rapport texte-images et il réserve à nos jeunes lecteurs une surprise de taille !

Ces deux albums aux présentations originales vont beaucoup plaire aux enfants et leur donneront des idées en arts visuels : Le Petit Chaperon rouge des éditions Fleurus, dans la collection La ronde des contes, propose de faire tourner une roue qui fait apparaître une nouvelle image à chaque page, et celui des éditions Hélium est un livre accordéon avec des décors et des découpes, à découvrir !

Une nouvelle collection, Les contes défaits, nous propose des contes traditionnels illustrés de façon actuelle, tandis que les textes sont les originaux : un contraste intéressant. Et Le Petit Chaperon rouge de Jean Claverie est connu pour être une transposition très réussie du conte à l’époque actuelle.

Chaque année, je découvre de nouveaux albums à ajouter à ma liste « chaperonesque » ! Aujourd’hui, je vous présente Le petit Chaperon rouge n’a pas tout vu, un album qui s’adresse davantage aux élèves de CE et qui permet d’étudier la notion de point du vue : ici, le conte est réécrit à la manière de Raymond Queneau dans Exercice de style et l’on découvre tour à tour le point de vue du Petit Chaperon rouge, du loup, des animaux de la forêt et de Mère-grand. Ces différentes approches du conte nous en offrent une relecture : et si le loup était victime, depuis tant d’années, d’affreux préjugés ?

Le petit poisson rond rouge est aussi un album génial, une transposition humoristique de notre conte favori dans les eaux profondes où vivent un petit poisson rond rouge, sa maman, sa grand-mère et un requin prêt à tout pour dévorer l’ensemble de la famille. Mais c’est sans compter un loup pêcheur qui attend dans une barque, une canne à pêche à la main, et un ogre en villégiature sur un paquebot… Les rebondissements se succèdent dans cette histoire de chaîne alimentaire très drôle, superbement illustrée et riche d’un vocabulaire marin à découvrir !

En fin de période, nous reverrons tous ces titres pour nous exprimer sur nos ressentis en ce qui concerne ces albums lus en lecture offerte. Une façon très agréable de revenir sur la période de lecture en se remémorant les meilleurs moments…

Vous pouvez retrouver toutes mes préparations autour de l’album Rouge ! ici :

4 pensées sur “Le Petit Chaperon rouge

  • 24 janvier 2017 à 01:13
    Permalink

    Quelle élégance dans tes propos ! Je me régale à (re)lire tes articles et découvrir tes nouveaux coups de coeur ! Merci, p’tit Chat Noir chéri !

    Répondre
    • 24 janvier 2017 à 07:44
      Permalink

      Mille mercis mon Elau ! Mais en fait d’élégance, tu es mon guide et je marche dans tes pas ! 🙂

      Répondre
  • 16 février 2017 à 14:07
    Permalink

    Je vais m’empresser de commander le petit chaperon de ta couleur! Merci à toi pour tous ces titres, je suis une fan des contes défaits!

    Répondre
    • 16 février 2017 à 17:03
      Permalink

      Tu ne seras pas déçue et tes élèves vont adorer ! 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *