Les cartes des sons

Pilotis guide pedagogique

Dans le guide pédagogique Pilotis, il est recommandé d’utiliser les cartes des sons dès l’apprentissage du premier son consonne afin de jouer au « jeu de l’ascenseur » au tableau. Ce jeu permet d’intégrer assez rapidement la combinatoire avec les sons simples du début d’année, et de comprendre les syllabes inversées lorsqu’on s’y entraîne chaque matin.

Plus tard, ces cartes permettent d’autres activités très intéressantes pour l’encodage des mots.

Le jeu de l’ascenseur

J’ai préparé ces cartes en utilisant le codage de couleur utilisé dans le manuel Léo et Léa : bleu pour les consonnes et rouge pour les voyelles. Il suffit de les plastifier, puis de les découper et d’y coller un aimant adhésif afin de les afficher au tableau pour les manipuler.

Cartes sons

Le jeu de l’ascenseur est très simple : on lit tout d’abord les sons isolés, puis on place les cartes voyelles en colonne, et la carte consonne à gauche de cette colonne en la plaçant tour à tour devant chaque voyelle : un élève lit la syllabe ainsi formée. Puis la carte consonne descend pour se placer devant la deuxième voyelle, etc.

On place ensuite la carte consonne à droite des cartes voyelles pour lire des syllabes « inversées » : « sa » devient « as ». Ces cartes sont utiles jusqu’en décembre environ, j’ai donc préparé les sons des périodes 1 et 2, comme le préconise le guide pédagogique.

Bien sûr, chaque élève dispose de cartes mobiles individuelles, que ce soit les cartes Alphas en période 1 ou les lettres mobiles. On peut ainsi poursuivre le jeu de l’ascenseur par des petites dictées de syllabes ou de mots simples, réalisées à l’aide de ces cartes individuelles. Dans le porte-vues de lecture, les enfants disposent des flèches pour les aider à comprendre le sens de la lecture et la combinatoire.

Des jeux de lecture avec les cartes mobiles

Dès la période 2, puis en période 3, j’utilise ces cartes des sons au tableau pour effectuer des petits jeux de lecture, chaque matin :

– Afficher en désordre les lettres d’un mot que les enfants doivent écrire dans l’ordre sur leur ardoise, et s’ils ont du mal à trouver la réponse, leur donner un ou deux indices ;

– Afficher un mot auquel il manque une lettre, que les élèves doivent retrouver ;

– Afficher les première et dernière lettres d’un mot que les enfants doivent deviner, un peu comme le jeu du pendu, en indiquant le nombre de lettres du mot ;

– Tirer au sort, parmi les lettres apprises, 4 consonnes et 4 voyelles, et jouer au mot le plus long.

70 activites lecture

On trouvera d’autres idées de jeux de lettres dans des manuels pédagogiques sur les jeux de lettres et de mots, comme Devinettes pour dire, lire, écrire, chez Hachette. Mais je vous recommande surtout 70 activités pour un apprentissage efficace de la lecture de Françoise Bellanger, chez Retz, un manuel indispensable en CP dont je vous parle dans l’article La fabrique de mots.

Dans cette série de cartes des sons pour toute l’année du CP, j’ai distingué les lettres p, d, b par un petit rond afin d’éviter les inversions.

Cartes sons 3

Les cartes des sons pour toute l’année

Bouton telecharger PDF blog WP 1

cartes-sons-et-fleches
Les cartes des sons et flèches individuelles

Bouton telecharger PDF blog WP 1

12 pensées sur “Les cartes des sons

  • 22 septembre 2016 à 18:48
    Permalink

    Bonjour, le livre du maitre préconise d’avoir les étiquettes des sons en cursif (de l’autre côté du script), pour l’expression écrite je pense. est ce qu’il y a sur votre site les lettres cursives sur le même modèle?

    Répondre
    • 22 septembre 2016 à 18:56
      Permalink

      Non, je n’ai pas prévu de version cursive. Mes élèves utilisent les cartes mobiles des Alphas. Et au tableau, j’affiche les cartes mobiles en script pour former des syllabes puis des mots. Les enfants apprennent à écrire les lettres en cursive en même temps qu’ils apprennent les sons.

      Répondre
      • 1 octobre 2016 à 13:21
        Permalink

        D’accord , merci. J’essayais d’imprimer en recto verso mais j’y arrivais pas.

        Répondre
  • 3 octobre 2016 à 14:50
    Permalink

    Bonjour,

    Tout d’abord merci beaucoup pour tout ce travail autour de Pilotis qui m’aide énormément !!!
    J’aurais aimé fabriquer les cartes sons en cursives. Pourriez vous m’envoyer votre trame en format word ou open office que je puisse la transformer en cursive mais en gardant les mêmes formats et codes couleurs ?
    Merci beaucoup par avance !

    Répondre
    • 3 octobre 2016 à 20:16
      Permalink

      Je vais voir ce que je peux faire.

      Répondre
  • 19 mars 2017 à 15:34
    Permalink

    Bonjour Chat noir,
    Je suis en train de faire le point sur les cartes sons que j’ai faites et celles qui me restent à faire. Mais il y en a que je ne trouve pas dans tes nombreuses ressources : celles des sons am, em, un, aim, im, ss, ll, rr, mm, ff, nn, pp et tt. Les as-tu quelque part sur ton site ?
    Merci d’avance pour ta réponse et bon dimanche après-midi,

    Répondre
  • 20 juillet 2017 à 02:54
    Permalink

    Bonjour chat noir,

    Pourrais-tu me dire en quelle police sont réalisées tes cartes sons car je souhaiterais fabriquer les cartes des sons complexes en vert ? Merci beaucoup.
    Bonnes vacances

    Répondre
    • 20 juillet 2017 à 09:15
      Permalink

      Bonjour,
      C’est la police Arial avec un effet de relief.
      J’ai choisi le code couleur du manuel Léo et Léa : les sons consonnes en bleu et les sons voyelles en rouge. C’est simple à mémoriser et cela aide les enfants à combiner les phonèmes en syllabes grâce aux flèches et à leurs repères bleus et rouges.
      À mon sens, une autre couleur pour les graphèmes complexes ajouterait des confusions parce qu’on ne parlerait plus de phonèmes mais de graphèmes, et le système perdrait en cohérence. Mais peut-être peux-tu expliquer ton choix ? 🙂

      Répondre
  • 21 juillet 2017 à 12:15
    Permalink

    Merci beaucoup pour ta réponse. Décidément, je crois que nous ne sommes jamais vraiment en vacances tout à fait… Pourquoi le vert ? Le guide du maître le préconise et puis aussi pour alerter les élèves sur le fait que si je vois « ou » je ne dois pas lire « o » et « u » mais bien un autre son car les lettres sont « mariées ». Il est vrai que la plupart du temps le son « ou » ne pose pas de problème mais les sons « an », « en », « ein »… posent davantage de problème. Quand j’écris ces sons en cursive dans des mots, je les entoure d’un cœur pour montrer qu’elles sont « mariées ». Peut-être que les voir sur une même étiquette suffira… Je voulais tenter le coup en changeant la couleur, sachant que j’aurai 3 élèves en très grande difficulté (voire une orientation en ULIS pour l’année suivante) donc je prends les devants. Je demanderai aux élèves concernés quelles étiquettes ils préfèrent…
    Je te souhaite de très bonnes vacances pendant que je tente de faire mes étiquettes en vert…

    Répondre
    • 21 juillet 2017 à 12:37
      Permalink

      De quel guide du maître parles-tu s’ il-te-plaît ? Si c’est le guide Pilotis, il faut que je révise avant la rentrée ! 😀
      Je vais voir si je peux faire une version avec les graphèmes complexes en vert et je la publierai pour toi car tu m’as convaincue.
      Merci pour cette réflexion sur les lettres mariées et le coeur : je trouve l’idée très sympa !

      Répondre
  • 31 août 2017 à 08:26
    Permalink

    Merci beaucoup pour ce travail partagé !!!

    Répondre
  • 16 octobre 2017 à 15:08
    Permalink

    Encore une fois, merci, merci! j’allais fabriquer des cartes sons mais je me suis dit oh là là, je connais un chat qui est certainement déjà passé par là! C’est bien le cas, et généreusement partagé…
    Merci mille fois!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *