Lire et écrire avec les mots outils

Mots outilsJe vous présente cette activité, imaginée par ma collègue Granvi, à mettre en oeuvre dès la période 1 : produire des phrases à l’aide des mots outils appris dans notre manuel de code Pilotis. 

C’est un exercice hebdomadaire de lecture-écriture très riche puisqu’il permet d’utiliser ces mots outils, de les mémoriser, de comprendre ce qu’est une phrase, d’acquérir la notion de segmentation des mots, d’aborder la notion de ponctuation (majuscule, point, virgule) et chaque enfant pourra vérifier si sa phrase a un sens en la lisant oralement à toute la classe.

J’ai choisi de mettre l’accent sur ces mots outils, et non sur la lecture de mots nouveaux à déchiffrer afin que l’objectif ne soit pas dans la lecture, mais bien dans la construction de phrases cohérentes et le plaisir de créer facilement une petite « histoire ».

Certains élèves produiront plusieurs phrases tandis que d’autres en écriront une, d’où l’ajout d’une feuille supplémentaire pour les enfants plus rapides dans le « petit carnet d’histoires ». Ce carnet est à fabriquer tout simplement, en le découpant par bandes et en l’agrafant à la fin de la période pour être relu à la maison.

Une progression sur quatre semaines
La semaine 1

Nous commencerons par la construction de phrases sur le modèle « Il y a… dans… » et distinguerons les articles féminins une/la et masculins un/le :

Il y a une… dans la… .

Dans le…, il y a un… .

Exemple : Dans la rue, il y a une moto.

La semaine 2

La semaine suivante, ce sera l’occasion de bien différencier a/est :

Il a un/une …, il est dans le/la… .

Il est dans le/la… , il a un/une… .

Exemple : Il est dans le train, il a une valise.

La semaine 3

Puis, nous étudierons les pronoms il/elle et les prépositions sur/dans :

Elle est sur… , elle est dans… .

Il est dans… , il est sur… .

Exemple : Elle est sur une luge, elle est dans la montagne.

ou : Elle est sur une luge, dans la montagne.

La semaine 4

Enfin, nous utiliserons l’expression « C’est pour… » et distinguerons les articles singuliers et pluriels :

C’est une… pour les…. .

C’est un… pour le…. .

Exemple : C’est une ruche pour les abeilles.

Le petit carnet d’histoires

Les étiquettes pourront être collées dans le « petit carnet d’histoires » dont les pages seront agrafées en fin de période. On insistera sur la ponctuation et la majuscule en début de phrase, et sur l’ordre des mots pour faire sens. Lorsqu’on abordera, plus tard, la notion de phrase en grammaire, les enfants pourront déjà en énumérer les principales caractéristiques.

J’ai aussi créé une deuxième version d’étiquettes à plastifier pour les ateliers de lecture ou les A.P.C. : je range les étiquettes plastifiées dans des boîtes et les enfants composent les phrases de leur choix.

Lecture ecriture mots outils 1Lecture ecriture mots outils 2

Le carnet d’histoires et les étiquettes

Bouton telecharger PDF blog WP 1

Les étiquettes à plastifier

Bouton telecharger PDF blog WP 1

10 pensées sur “Lire et écrire avec les mots outils

  • 16 août 2016 à 07:19
    Permalink

    Bonjour Chat noir,
    J’ai bien envie de me lancer dans la rédaction avec Ludo, mais pour mon premier CP j’ai peur de démultiplier les outils et de me perdre. Penses-tu que la production de texte avec Pilotis suffise ? Il y en a avec le manuel de code et avec les albums de compréhension.
    De plus, Ludo c’est quand même un sacré budget. Et même si ce petit personnage est bien sympathique, si l’ouvrage à l’air assez génial, est-il vraiment si incontournable?
    Merci.

    Répondre
    • 16 août 2016 à 15:01
      Permalink

      Bonjour ProfEmma, je pense que la production d’écrits de Pilotis suffit amplement et, en plus, elle est très bien faite.
      Si tu crains de trop te disperser, n’utilise pas Ludo cette année et tu verras plus tard.

      Répondre
  • 22 août 2016 à 08:24
    Permalink

    Merci pour ce super document ! Je me suis basée dessus pour faire mes étiquettes avec ma programmation (assez proche) de production écrite avec des mots outils !

    Répondre
    • 22 août 2016 à 11:37
      Permalink

      Ravie de pouvoir t’aider Valentinou !

      Répondre
  • 29 août 2016 à 11:44
    Permalink

    Quelle idée sympa! Merci pour ce super outil!

    Répondre
  • 4 septembre 2016 à 17:15
    Permalink

    Un grand merci pour tout ce travail. Je démarre Pilotis cette année et j’ai hâte de voir les résultats avec mes élèves. Bonne année à toi.

    Répondre
  • 1 octobre 2016 à 19:49
    Permalink

    Merci pour ce partage, d’excellente qualité comme d’habitude!
    Petites questions pratiques:
    -Chaque élève dispose d’une série complète d’étiquettes découpées? Comment tu les ranges?
    -Que faire des étiquettes restantes sur chaque fiche une fois la phrase écrite?
    Merci d’avance pour tes réponses et pour ton travail si riche et inspirant!

    Répondre
    • 1 octobre 2016 à 20:19
      Permalink

      L’année où mes élèves avaient chacun un jeu d’étiquettes, ils les collaient à chaque séance dans leur carnet d’histoires. Ils ont dans leur casier une boîte qui sert à ranger toutes leurs étiquettes : cartes alphas, étiquettes de mots…
      Mais cette année, je n’ai pas choisi cette formule : mes élèves utiliseront les étiquettes plastifiées pour former des phrases, en ateliers ou en APC.

      Répondre
  • 11 novembre 2016 à 15:43
    Permalink

    Bonjour Chat Noir,

    Merci pour toute l’aide que tu nous apportes ! Je suis débutante et j’enseigne dans une classe multi-niveau : tes outils sont une aide précieuse depuis l’année dernière. Je voulais savoir si tu continuais à utiliser ces étiquettes en période 2, il n’y a que les mots outils de la période 1 sur tes étiquettes. Tu utilises un autre système à partir de la période 2 ?
    Merci beaucoup pour ton investissement !

    Répondre
    • 11 novembre 2016 à 18:58
      Permalink

      Cette année, j’ai beaucoup travaillé à l’oral avec les grandes étiquettes des mots outils plastifiées et aimantées pour le tableau (http://leblogdechatnoir.fr/les-etiquettes-des-mots-outils/), et je continue en période 2.
      J’affiche des mots, par exemple :
      Il y a un …. dans le …. . A la place des pointillés, j’indique la place d’un mot manquant par un grand rectangle et je demande aux enfants de compléter la phrase à l’oral, d’abord avec des images Pilotis affichées au tableau, puis le deuxième jour avec des mots qu’ils trouvent eux-mêmes oralement.
      Je continue avec les mots de la période 2 :
      La …. est chez le … . Il y a des …. pour les …. . J’ai … avec la … . etc.
      Donc, je n’utilise les petites étiquettes plastifiées qu’en APC ou en petit groupe.
      Je pense qu’en période 3, je reprendrai l’idée de la phrase du jour que j’ai trouvée sur le blog de Gdine, Trousse et cartable.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *