Mes manuels et cahiers 2017-2018

Cette semaine, j’ai préparé mes commandes pour l’an prochain en CP et je viens vous faire part de mes choix pour 2017-2018. Quelques changements et quelques jolies découvertes sur des bases qui vont rester solides… J’espère, à travers cet article, vous aider à faire vos choix pour votre future classe !

Mes manuels et fichiers

En lecture, je repars avec le manuel de code Pilotis et son cahier d’exercices. J’ai également investi, il y a 3 ans, dans le très beau Coffret des mots et des sons : toutes les images des maisons des sons à manipuler lors des séances de code s’y trouvent, ainsi que de très belles affiches qui rappellent les mots repères, images repères et gestes des sons.

 Les grands avantages de ce manuel de code :
  • Les gestes Borel-Maisonny remis au goût du jour, indispensables à mes séances de phonologie ;
  • Les maisons de sons et leurs 20 mots illustrés, un travail quotidien sur le vocabulaire courant dont la plupart des enfants ont réellement besoin mais qui est un support indispensable pour nos élèves allophones ;
  • La manipulation phonologique des syllabes puis des sons à partir du vocabulaire acquis lors des séances de code ;
  • Une progression des sons du plus simple au plus complexe ;
  • L’apprentissage très progressif de mots outils de la période 1 à la période 4 ;
  • Des syllabes, mots puis phrases et textes à lire en classe puis à relire chaque soir de façon à automatiser le décodage.
  • Son cahier d’exercices parfaitement adapté à tous les enfants avec des pages de différenciation haute dès la période 3, disponibles sur le site de l’éditeur.

Côté littérature, j’ai étudié pendant 4 ans les albums Pilotis et l’an prochain, je m’en détacherai pour partir à la découverte de nouveaux albums, nouveaux thèmes et parcours littéraires, au gré de mes projets de classe. Je n’ai donc pas commandé le fichier de compréhension, mais je réunirai nos études d’albums dans un grand cahier.

En écriture, j’ai choisi de commander le Cahier d’écriture CP chez Jocatop, proposé dans un format cahier 17 x 22 et accompagné d’un guide du maître. Je m’éloigne de la méthode Dumont car cette année, j’ai suivi ma propre progression en écriture en suivant l’apprentissage des sons et celle-ci m’a parue plus cohérente.

Reprendre quotidiennement, en écriture, les graphèmes appris en lecture, c’est aussi les revoir et mieux les mémoriser. Avec ce cahier d’écriture, je choisirai la page à effectuer en fonction du son appris dans la journée.

Bien sûr, en production d’écrits, je reste fidèle à Ecrire avec Ludo qui, chaque année, plaît tant à mes élèves et me permet d’aborder des sujets divers en EMC et QLM mais qui est aussi un facteur d’acculturation.

En langage oral, je reprendrai avec plaisir les 30 chansons pour 30 phonèmes chez Retz, que j’utilise surtout en périodes 1 et 2, ainsi que le fichier Ecouter pour apprendre avec ses 36 textes informatifs, narratifs ou prescriptifs à écouter et comprendre.

Ces deux fichiers sont très faciles et agréables à utiliser en classe. Je photocopie en début d’année une brochure que mes élèves gardent dans leur pochette et que nous utilisons chaque semaine dans le cadre de ces écoutes attentives.

En maths, je repars pour une nouvelle année avec Picbille, bien que j’ai encore hésité à découvrir d’autres horizons, notamment avec les NuméRas dont je vous reparlerai prochainement, mais aussi avec le fameux et très apprécié Vivre les maths chez Nathan.

Mais tout compte fait, la méthode de Rémi Brissiaud me correspond vraiment, avec sa structuration du nombre, son matériel et sa démarche et je constate que je me l’approprie de mieux en mieux. Dans le fichier Picbille, j’apprécie tout particulièrement que les notions déjà vues soient reprises chaque jour et que les enfants puissent les travailler de façon autonome, en manipulant ou en dessinant, tandis que l’on peut se consacrer à un petit groupe.

L’an dernier, j’ai commandé La mallette de jeux pour compléter le tout. Je dispose également d’autres outils comme le fichier Enig’maths CP chez Jocatop que je mets souvent en place le mercredi matin.

En anglais, j’ai adoré Ghostie même si j’aurais aimé avoir plus de temps à consacrer à mon petit fantôme favori… Et j’ai donc décidé de le suivre à nouveau l’an prochain. Je m’apprête à commencer la séquence The School Picnic qui est l’avant dernière, je n’ai donc pas pris trop de retard dans la progression mais je regrette de ne pouvoir approfondir chaque séquence pour bien reprendre le lexique.

En classe entière, l’anglais est difficile à mettre en place mais les vidéos de Ghostie et les chants de Carolyn Graham nous y aident beaucoup. Si vous souhaitez garder des traces écrites en anglais, vous pourrez trouver mes leçons ici : Les leçons de Ghostie.

Pour Questionner le monde, j’ai trouvé le fichier qu’il me faut chez MDI et je vous en ai déjà longuement parlé dans un article qui lui entièrement consacré : Questionner le monde au cycle 2. C’est donc mon choix pour l’an prochain, un fichier clé en main à mettre en place du CP au CE2. La programmation liée à ce fichier pour l’an prochain est à découvrir ici.

Dernière découverte, le fichier Nathan Les arts plastiques à l’école élémentaire qui m’a énormément plu car il propose de nombreuses séquences bien détaillées et illustrées autour de 8 projets proches des élèves de cycles 2 et 3.

Mes cahiers et classeurs

L’an prochain, je garderai l’idée du classeur pour Questionner le monde. Je n’ai eu aucun mal à l’utiliser avec mes élèves : nous classons nos travaux une ou deux fois par période dans ce classeur et, en fin d’année, j’ai eu la surprise de constater que mes élèves adoraient ces séances de rangement !

Voici la liste de mes cahiers et classeurs en 2017-2018 :
  • Un cahier du jour : pour l’écriture, la dictée, la copie et les exercices supplémentaires de lecture ou de maths ;
  • Un cahier de sons : pour les fiches de sons à relire le soir à la maison ;
  • Un grand cahier de lecture : pour la lecture compréhension, les textes et exercices autour des albums étudiés ;
  • Un cahier de production d’écrits : pour Ecrire avec Ludo ;
  • Un cahier de chant et poésie ;
  • Un cahier de dessin : pour le dessin en autonomie ;
  • Un cahier du soir : pour y coller les leçons en début d’année puis les recopier dès janvier ;
  • Un cahier de liaison ;
  • Un classeur : avec six intercalaires (espace et temps, vivant et matière, E.M.C., français, anglais, parcours culturel) ;
  • Une pochette d’évaluations : évaluations, livret d’évaluations ;
  • Une pochette de leçons et travaux : pour réunir les travaux en cours, le mémo de maths, le trésor des mots…

La liste de mes cahiers 2017-2018

Et vous quels sont vos choix de manuels et de cahiers pour 2017-2018 ?

 

28 pensées sur “Mes manuels et cahiers 2017-2018

  • 10 juin 2017 à 23:41
    Permalink

    Commandes passées aussi (une bonne chose de faite). Avec ma collègue on travaillait avec Picbille mais notre nouveauté de la rentrée sera de travailler sans fichier. Ca va construire et plastifier des jeux, objets de manipulation… cet été ! lol.
    Je suis allée voir le fichier d’écriture Jocatop, et si tu as travaillé avec la méthode Dumont tu as remarqué que le fichier ne respecte pas sa formation des lettres (boucle dans le o par exemple). Du coup tu laisses tomber complètement Dumont ou tu adapteras les « erreurs » du fichier. Sais-tu qu’il existe des fichiers d’écriture Dumont ? C’est que ce que nous prendrons avec ma collègue pour commencer l’année.
    En arts plastiques j’avais commandé Souricette mais je l’ai reçu tardivement alors objectif de l’an prochain: s’en servir !
    Merci pour tes partages, c’est toujours intéressant de comparer et réfléchir sur nos pratiques.

    Répondre
    • 11 juin 2017 à 08:06
      Permalink

      Bonjour Elise,
      Alors oui, je connais bien les cahiers d’écriture Dumont que j’ai utilisés plusieurs années de suite mais je vais essayer ce cahier Jocatop l’an prochain.
      Bon courage pour le « sans fichier » en maths, dont j’ai beaucoup entendu parler sur EDP, et amuse-toi bien avec Souricette ! 🙂

      Répondre
  • 11 juin 2017 à 12:46
    Permalink

    Déjà prête !bravo! Nous allons changer notre méthode de lecture pour la rentrée. Ce sera certainement pilotis ou le nouveau taoki… toujours difficile de choisir.

    Répondre
  • 12 juin 2017 à 20:48
    Permalink

    Bonsoir,
    J’avais lu dans l’un de tes articles que tu voulais faire un cahier de vie comme à la maternelle. Finalement l’as tu mis en place? Un par élève, un pour la classe? Et si oui comment le gères-tu?
    Merci encore une fois pour tes nombreux partages et tes documents de grande qualité.
    Bonne soirée.

    Répondre
    • 13 juin 2017 à 13:02
      Permalink

      Je vais sûrement beaucoup te décevoir isa, mais non, je n’ai pas eu le temps de le mettre en place et j’ai dû faire des choix.
      Je pense que c’est bien plus gérable à faire en maternelle.

      Répondre
  • 14 juin 2017 à 17:56
    Permalink

    Merci pour ces précieuses pistes et ces ressources.
    Premier CP-CE1 l’an prochain pour moi et je me creuse un peu la tête.
    Je me suis basée sur plusieurs témoignages avant de choisir Pilotis. L’orthophoniste de mon fils me l’a d’ailleurs vivement conseillée.
    Utilisant Vivre les maths en CE1, je vais le choisir également pour les CP.
    Le fichier questionner le monde a l’air top.

    Répondre
  • 14 juin 2017 à 23:52
    Permalink

    Merci beaucoup pour toutes ces informations qui aident un petit peu à se retrouver parmi le large choix que nous offre les maisons d’édition…
    J’hésite moi aussi entre Taoki et Pilotis pour mes CP…. Mais ayant des CP CE1 CE2 à la rentrée j’aurai aimé qu’ils aient tous le même manuel… As tu entendu parler de Ribambelle ?
    Le fichier de questionner le monde à l’air plus que Top! Moi j’hésitais avec les manuels de questionner le monde de chez Accès. Mais du coup tu me mets le doute…
    Connais tu ceux d’accès ?
    Merci de l’aide que tu pourra m’apporter 🙂

    Répondre
    • 15 juin 2017 à 07:45
      Permalink

      Le manuel Ribambelle est très connu mais je ne l’ai jamais adopté. Je préfère : un départ syllabique, beaucoup de phonologie, de vocabulaire et, surtout, les premiers textes ou albums à lire par l’adulte jusqu’en période 2 ou 3 selon la classe.
      L’an dernier, j’ai commandé le fichier Accès, Temps et espace à vivre, mais je n’ai pas eu envie de me lancer. L’idée de la correspondance avec une petite fille m’a semblé artificielle, mais peut-être qu’à toi ce fichier correspondrait très bien et je crois savoir qu’il plaît à de nombreux collègues.
      Bonne réflexion pour tes commandes ! 😉

      Répondre
      • 22 juin 2017 à 09:11
        Permalink

        Merci beaucoup beaucoup pour ta réponse 🙂
        Je vais donc laisser tomber Ribambelle. J’hésite maintenant entre TAOKI et PILOTI…
        Je vais prendre un peu plus de temps pour réfléchir.
        Merci encore et bonne fin d’année 🙂

        Répondre
  • 15 juin 2017 à 20:59
    Permalink

    Moi aussi je repars sur Pilotis mais uniquement l’étude du code. Pour la littérature on exploitera les albums des Incorruptibles (va falloir être créative!!)
    En maths j’abandonne PCLM pour Picbille.
    Pour la progression en écriture j’ai choisi l’an dernier d’utiliser celle de ma collègue qui est aussi rééducatrice en écriture. Elle est complètement déconnectée de l’apprentissage des sons mais elle marche du tonnerre!!! Ma collègue de CP qui n’était pas entièrement convaincue et qui continuait de faire l’apprentissage conjoint du son a finalement changé son fusil d’épaule en voyant les cahiers de mes élèves. Ceci dit je n’en avais que 18… l’an prochain ce sera 25…
    POur QLM, je pioche à droite à gauche
    En anglais on utilise I Love English School : c’est très basique et je complète avec des vidéos This is Britain pour les grands évènements (Halloween, Christmas, Easter…)
    Voili voilà pour moi!!!

    Répondre
    • 16 juin 2017 à 13:05
      Permalink

      Merci Séverine ! Je suis allée voir la sélection CP des Incorruptibles : intéressant ! Je connais déjà L’ours qui jouait du piano, très bel album mais difficile. Et Satanés Lapins, très sympa.

      Répondre
    • 21 juin 2017 à 20:17
      Permalink

      Bonsoir à toutes et merci pour les partages !!! Pourrais-tu me donner des infos sur ta progression d’écriture ?

      Répondre
      • 21 juin 2017 à 20:18
        Permalink

        oups désolée je n’avais pas vu les autres réponses, il est temps d’être en vacances ^^

        Répondre
  • 18 juin 2017 à 09:39
    Permalink

    Séverine, pourrais tu nous en dire plus sur ta progression en écriture? merci beaucoup

    Répondre
  • 21 juin 2017 à 15:03
    Permalink

    Me revoici pour vos donner quelques explications:
    je n’ai malheureusement pas l’autorisation de vous fournir la progression telle quelle.
    Je vais donc vous en faire part avec mes propres mots (la reformulation c’est impeccable en CP!!)
    Tout d’abord j’utilise dès le début de l’année un lignage seyes 3 mm avec lignage bicolore. Je conserve ce lignage toute l’année. Mes collègues de CE1 poursuivent avec un lignage 2,5mm et éventuellement en cours d’année avec un seyes plus petit mais toujours bicolore.
    Les enfants n’écrivent qu’au crayon à papier et ce toute l’année puis en CE1 ils passeront progressivement au stylo effaçable.
    Chaque séance d’écriture commence par de la gym des doigts
    http://www.reeducation-ecriture.com/reeducation_en_ecriture/Documents_pedagogiques/Entrees/2017/3/12_Delier_les_doigts.html
    On apprend à positionner les doigts sur le crayon.
    Les premières séances servent à repérer le lignage: je prépare donc des modèles dans la marge
    http://www.reeducation-ecriture.com/reeducation_en_ecriture/Documents_pedagogiques/Entrees/2017/1/29_Des_frises_pour_apprendre_a_voir.html
    Ensuite on apprend une lettre par jour
    on commence par les boucles (e, l) puis les pointes (i,u,t) ensuite les ronds (c, o, a (=c+i) , d (=c+t) , les ponts (m,n) et enfin les lettres complexes (r, s, p, h, k, b, v, w, f, q, g, j, y, x, z.

    Je prépare à la main tous mes cahiers (au crayon bleu)
    Je montre la lettre au tableau en expliquant par exemple pour le l: « je pose mon crayon sur la terre et je fais une grand boucle qui monte en haut du ciel et en avançant dans l’herbe ».
    Sur le cahier il y a une ligne de la lettre demandée mais aussi une ou deux lignes de « mots » que l’on peut écrire avec les lettres vues. Il faut que l’es enfants prennent l’habitude d’enchaîner les lettres sans lever le crayon.
    A partir de l’étude des lettres complexes on rajoute une phrase.

    Je ne laisse jamais mes élèves en atelier écriture autonome : il faut absolument vérifier que chacun tient bien son crayon et que les lettres sont faites dans le bon sens.

    J’utilise des crayons papier Lyra L1760100 qui permettent de positionner les doigts correctement (et qui ne se cassent pas trop vite!!!)

    Cela a donné de très bons résultats cette année. Il faut cependant rappeler régulièrement les bonnes pratiques: en essayant d’être plus rapides certains prennent de mauvaises habitudes en particulier sur la tenue du crayon.

    Si vous avez d’autres questions n’hésitez pas!!!

    Répondre
    • 21 juin 2017 à 15:37
      Permalink

      Merci infiniment pour toutes ces explications Séverine !
      Comme toi, je commence par une gym des doigts. Ta progression par famille de lettres ne me semble pas très éloignée de la progression Dumont. Qu’en penses-tu ?
      D’autre part, où commandes-tu tes cahiers 3 mm avec lignage bicolore ? Je commence avec des seyes 3 mm, mais les élèves évoluent ensuite vers du 2,5 en fin de CP, ou du seyes pour la plupart. Peux-tu me dire l’intérêt de les « cantonner » à ce format d’interligne s’ils peuvent évoluer plus vite ?
      Encore un grand merci pour cette passionnante discussion ! 😉

      Répondre
  • 22 juin 2017 à 12:32
    Permalink

    Oui c’est très Dumont: il me semble que c’est elle qui a formé les premières reeducatrices en écriture.
    Pour le bicolore je commande chez Sadel. Je te redirai la ref.
    Le lignage Bicolore aide les enfants dys. Ne travailler que sur du 3mm même pour les plus avancés n’est pas gênant, par ailleurs ça simplifie la gestion des stocks 😜
    Enfin il s’agissait d’établir une progression sur le cycle…

    Répondre
  • 24 juin 2017 à 15:02
    Permalink

    Bonjour Chat noir !
    J’ai découvert ton blog par le plus grand des hasards en cherchant des infos sur la méthode Pilotis et là ! quelle surprise extraordinaire ! Ton site est une mine d’idées et de ressources ! quel beau travil et merci pour cette générosité !
    Moi j’ai un quadruple niveau PS-MS-GS-CP avec 30 élèves l’année prochaine dont 9 CP. Je cherche cette année à limiter mon temps à la photocopieuse c’est pourquoi je me retourne vers une méthode après 5 année à photocopier mes fiches perso… Assez de ce noir et blanc, j’ai besoin de changement, de couleurs ! Je n’utiliserai que la partie Phono de pilotis et je m’interroge sur un point et j’aimerais savoir comment tu t’y prends. J’avais l’habitude d’étudier 1 son sur la semaine avec la dictée sur 1 à 3 mots avec le son échéant le dernier jour. Je m’interroge sur la faisabilité de ceci avec Pilotis, et même sur la pertinence de « forcer » la méthode dans ce sens. Qu’en penses-tu ? Comment t’y prends-tu avec tes élèves. Ton avis me serait précieux.

    Répondre
    • 24 juin 2017 à 16:43
      Permalink

      Bonjour Morgane,
      L’an prochain, comme toi, j’utiliserai la partie code de Pilotis. Je l’utilise depuis déjà 4 ans et je suis la progression des sons telle que le guide pédagogique nous la propose, avec le même rythme :
      – En période 1, deux jours sur les sons voyelles et trois jours sur les sons consonnes pour bien s’imprégner de la combinatoire (syllabes directes et inverses) ;
      – A partir de la période 2, deux jours sur chaque son (Lundi/mardi – Jeudi/vendredi) et le mercredi, matinée dédiée à Ecrire avec Ludo.
      Je fais généralement une dictée par jour sur l’ardoise : sons, puis syllabes puis mots, puis phrases à partir d’avril-mai. Et une dictée sur le cahier du jour le vendredi matin. Les autres jours, sur le cahier, c’est variable en fonction des périodes mais en début d’année : écriture de graphème appris.

      Avec cette progression de sons, c’est-à-dire deux par semaine, les graphèmes les plus complexes ne sont étudiés qu’en fin d’année et je trouve que les élèves les apprennent sans difficultés. D’ailleurs, à partir d’avril-mai, la plupart des enfants ont déjà remarqué ces graphèmes complexes dans nos différents albums.
      Cette semaine, je termine le cahier d’exercices de code.

      Répondre
  • 24 juin 2017 à 17:16
    Permalink

    Bonjour Chat noir
    A la rentrée j’entamerai ma 3ème année avec Pilotis. Pour la partie littérature, je continuerai à étudier « Qui a peur de quoi? » et « L »ours », mais je suis en pleine réflexion pour les albums des 3 autres périodes. As-tu déjà une idée des albums que tu utiliseras l’an prochain?

    Répondre
    • 24 juin 2017 à 17:21
      Permalink

      Je commencerai l’année avec les Alphas, au moins les 3 premières semaines. Ensuite, je ne sais pas encore.
      Ce qui me semble intéressant en périodes 1 et 2 : le travail de nos collègues Delfynus, Julie et Teacher Charlotte « Auditor Auditrix » en compréhension orale.
      Et sur son site, Dans ma trousse il y a, Mecarson a publié sa programmation de littérature pour l’an prochain.

      Répondre
  • 25 juin 2017 à 22:23
    Permalink

    Le manuel pilotis, c’est uniquement du code; il ne fait pas référence aux albums ? c’est bien ça ?

    Répondre
    • 26 juin 2017 à 06:28
      Permalink

      Pilotis c’est un ensemble : un manuel et un fichier de code + 5 albums et un fichier de compréhension. Les deux parties peuvent être utilisées indépendamment l’une de l’autre.

      Répondre
  • 26 juin 2017 à 21:36
    Permalink

    Bonsoir Chat Noir

    Déjà un grand merci pour cet immense partage. Je voulais te demander où trouver le manuel ‘Ecrire avec Ludo’ je ne le trouve pas sur le site de pemf.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *