Ateliers d’autonomie en période 2

Cette année, j’ai un gros effectif et une classe très hétérogène. Je n’ai pas de binôme, je ne me suis pas lancée dans la méthode Montessori, ma classe n’est pas flexible, mes élèves ne rebondissent pas sur de gros ballons pour se détendre. Est-ce que je suis un peu « old school » ? Sans doute, oui. Mais la vérité c’est qu’au-dessus de 24 élèves en CP, je n’ose pas tenter de telles expériences, aussi chouettes soient-elles.

Avec un tel effectif, j’essaie avant tout de parvenir à un objectif : que tous mes élèves s’adaptent au CP et parviennent à entrer dans l’apprentissage de la lecture le plus rapidement possible.

Mon second objectif non dissimulé est de ne pas m’épuiser sous des tonnes de préparations ou de corrections, car je souhaite déstresser le soir et dormir la nuit pour récupérer de mes journées.

Voilà comment je gère tout cela à ma manière et comme le chantait si bien Frankie : « I did it my way ! »… car ce n’est pas une recette magique ni idéale, juste ma façon de faire, dont vous pourrez en partie vous inspirer, si le cœur vous en dit.

Un cahier d’autonomie en période 1

En période 1, c’était un premier round d’observation car je n’avais jamais eu un effectif si élevé en CP jusqu’à présent. Je voulais que tous mes élèves apprennent à se tenir tranquilles en classe, à faire le silence ou chuchoter si besoin, à rester assis et lever la main pour prendre la parole, bref les règles de vie attendues en élémentaire mais pas si évidentes à mettre en place en début de CP avec une classe nombreuse et des enfants très jeunes…

Comme les différences sont rapidement apparues entre les élèves qui font leurs exercices écrits en 2 minutes chrono et ceux qui, au mieux, mettent 25 à 30 minutes voire plus avec mon aide, j’ai très tôt mis en place le premier cahier d’autonomie. Dans ce livret de 12 pages, j’ai photocopié une page d’exercices de code et une page de coloriages codés de maths (éditions MDI). Ce livret est rangé dans une pochette, dans la case de chaque élève.

Les exercices de code

Evidemment, les plus rapides ont vite terminé le cahier d’autonomie n° 1, j’ai donc photocopié le livret n° 2 avec les exercices de code des consonnes longues et la suite des coloriages codés de maths.

Une ou deux fois par semaine, si la classe est calme, je propose à ceux qui le souhaitent de faire un dessin dans le petit cahier de dessin distribué en début d’année (petit cahier 17 x 22 de 16 pages). J’en commande 3 par élève chaque année. Ils peuvent aller chercher des modèles en bibliothèque dans la collection J’apprends à dessiner chez Fleurus. Ces jours de « grand calme », on peut aussi aller en bibliothèque à condition de chuchoter, regarder un livre ou faire un jeu (jeu de construction, jeu d’aimants… ) pendant que je termine d’aider les enfants les plus lents.

Ces dernières semaines m’ont permis de mettre en place de bonnes habitudes en classe, au niveau du bruit et des déplacements.

Les ateliers d’autonomie en période 2

Après les vacances de la Toussaint, je formerai 4 groupes relativement homogènes de 7 enfants. Les enfants des groupes 1 et 2 pourront utiliser les cartes à manipuler comme Les boîtes à mots, J’entends je n’entends pas, Les déterminants.

Les enfants des groupes 3 et 4 commencent à entrer dans la lecture ou sont déjà de petits lecteurs. Ils pourront faire le rallye lecture Sami et Julie CP niveau 1. J’ai commandé les 14 albums de cette série rouge parue chez Hachette et je suis allée sur Le petit cartable de Sanleane pour télécharger les questionnaires du rallye lecture : merci à Sanleane pour ce superbe travail, il n’y a plus qu’à plastifier ! Un autre rallye lecture est disponible chez Bout de gomme.

J’utilise aussi les Logico MDI : pour les groupes 1 et 2, celui portant sur la discrimination visuelle et auditive, pour les autres groupes les Logico sur les sons simples puis les sons complexes. Les supports coûtent cher, c’est vrai, mais ce sont de bons investissements pour l’autonomie et ils sont très solides ! Sinon, je vous conseille les Cartes à pinces de Lutin Bazar qui reposent sur le même principe. Il y en a toute une collection.

Logico CP chez MDI

En période 2, je proposerai des Smart Games à la place des jeux de construction. Ce sont des jeux de réflexion, à la fois ludiques, colorés, et intuitifs. On y joue seul. Le petit défaut : en plastique, ils font parfois un peu de bruit et il faut demander aux enfants de les manipuler avec douceur. L’un de mes préféré est assez connu, il s’agit de Rush Hour. J’aime aussi Les poules ont la bougeotte ou Code couleur.

Voici, à titre d’exemple, l’emploi du temps que j’afficherai en période 2 pour l’autonomie : il s’agit bien sûr des moments ou les élèves les plus rapides ont terminé leur travail. Chaque jour, les groupes ont un atelier différent pour éviter la lassitude : bibliothèque, jeux ou Logico, cahier d’autonomie, cahier de dessin, cartes à manipuler ou rallye lecture.

Je vous propose également une version modifiable pour adapter ce document à votre classe.

 

 

Vous trouverez dans l’article Pilotis, tous mes outils des jeux à manipuler ainsi que de nombreux outils pour compléter le travail en étude du code et compréhension.

N’hésitez pas à réagir à cet article et, si vous avez, d’autres idées pour gérer l’hétérogénéité et les gros effectifs en CP, partagez-les ici !

7 pensées sur “Ateliers d’autonomie en période 2

  • 24 octobre 2018 à 12:42
    Permalink

    Bonjour,
    Tout d’abord je vous remercie pour tout ce partage. Votre site est devenu un de mes sites coup de coeur.
    Je me reconnais dans ce que vous dites.
    Je n’avais jamais pensé à faire une activité par jour pour le moment en autonomie avec un roulement dans la semaine. Cela me plait bien. Je le garde dans le coin de ma tête.
    Pour moi cette année, 27 élèves avec 13 CP très hétérogènes, 10 CE1 aussi très hétérogènes (dont 2 qui suivent certaines activités du CP) et 4 CE2. Même si je suis habituée au double niveau CP/CE1 et même eu une année de ps/ms/gs/cp/ce1 à 21 élèves (que ma mémoire a décidé d’oublier complètement lol), cette première année de triple niveau avec cet effectif me stresse énormément. Je me suis intéressée à la classe flexible et au travail en centres mais je ne suis pas prête…
    Pour gérer les temps d’autonomie, je prépare des ateliers autonomes pour chaque niveau soit 18 ateliers CP, 12 ateliers CE1 et 10 ateliers CE2. Heureusement qu’il y a des PE en or qui partagent de merveilleuses ressources sur Internet et je crée quelques supports aussi. Préparer ces ateliers autonomes me prend énormément de temps et malheureusement je trouve que les élèves se lassent même si je change chaque semaine les supports (tout en ne changeant pas les consignes pour ne pas à avoir à expliquer). Ma réflexion doit se poursuivre pour trouver un fonctionnement efficace du côté des élèves et du côté de la maitresse…
    Bonne continuation et merci encore pour tout.

    Répondre
    • 24 octobre 2018 à 14:23
      Permalink

      Merci pour ton message Audrey. 18 ateliers CP ?? Et tes élèves se lassent ??? Mais c’est injuste !…
      Je propose beaucoup moins d’ateliers, mais je fais tourner l’activité chaque jour pour éviter la lassitude. Je te souhaite bon courage avec ton triple niveau, et surtout bon repos !

      Répondre
  • 24 octobre 2018 à 12:49
    Permalink

    Bonjour Chat Noir,
    Quand j’ai débuté il y a déjà bien longtemps, je suis allée en stage chez une instit de cp « old school » et j’ai adoré sa personnalité, son regard sur les enfants, sa réflexion professionnelle, son aménagement de classe traditionnel mais bien pensé et surtout des élèves actifs et heureux d’être dans sa classe. Alors vu tout ce que tu proposes à tes élèves, tes partages avec nous, la qualité de tes reflexions je suis persuadée que même sans les gros ballons, tes élèves sont épanouis et heureux dans ta classe. Merci encore pour ce nouvel article et tes ateliers d’autonomie. Bonnes vacances et bon repos…28 Cp c’est énorme!! Et une dernière petite question, comment fais tu côté évaluation: au quotidien, périodique ou trimestrielle? Avec les évaluations nationales, je n’en ai pas fait en cette fin de période…

    Répondre
    • 24 octobre 2018 à 14:25
      Permalink

      Merci pour tes encouragements Isa57 ! Concernant les évaluations, en période 1, je n’ai fait que les évaluations nationales, c’était bien suffisant. Puis, en fin de période le bilan du fichier Picbille. Au retour des vacances, je photocopierai mon livret d’évaluations français/maths et j’en ferai passer de temps en temps comme je fais d’habitude, jusqu’à Noël.

      Répondre
  • 27 octobre 2018 à 16:19
    Permalink

    Avec mes 31 CP répartis en 6 groupes homogènes, je galère un peu aussi … Des ateliers, des activités pour les plus rapides, et je suis ravie de trouver les tiennes en plus !
    Merci et courage …

    Répondre
  • 30 octobre 2018 à 12:33
    Permalink

    Bonjour,
    Merci pour ton site où je pioche tout plein de bonnes idées!
    J’ai moi aussi beaucoup de CP cette année (26) et certains sont en très grande difficulté.
    Je vais essayer de mettre en place des ateliers à la rentrée en copiant un peu sur toi.
    Comment gères-tu la correction des cahiers d’autonomie?
    Merci encore pour tout

    Répondre
    • 2 novembre 2018 à 21:17
      Permalink

      Bonjour Sandrine,
      La correction des cahiers d’autonomie ne pose pas de problème : les enfants me le montrent de temps en temps, je vérifie qu’ils ont bien compris. Mais je ne le corrige qu’une fois terminé.
      Bonne reprise pour lundi !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.