L’égalité filles-garçons

L’album Les filles et les garçons peuvent le faire aussi !, dont je vous ai parlé dans mon précédent article, traite déjà de ce thème et ce n’est pas par hasard si je me suis beaucoup documentée à ce sujet récemment… Je prépare, comme vous le savez peut-être, l’étude de l’album Je suis une fille ! qui paraîtra dans le fichier de compréhension Pilotis en 2019.

Voici donc un parcours littéraire sur le thème de l’égalité garçons-filles qui tombe à point nommé puisque le 8 mars est la Journée internationale des droits des Femmes.

Poster Les p’tits philosophes de Pomme d’Api

Avant d’engager ce parcours littéraire en classe, il peut être intéressant de proposer un petit débat philo sur la question : « Les filles et les garçons, c’est différent ou c’est pareil ? » Cette question, à laquelle il semble si facile de répondre en apparence, fait l’objet de l’atelier 2 dans le manuel Préparer et animer des ateliers philo, aux éditions Retz.

Si le sujet de l’apparence physique (le corps, les vêtements, la coiffure) émerge en premier, celui des attitudes, des goûts et préférences notamment en matière de jeux ou de sports, vient tout de suite après. Et dans les choix que les filles ou les garçons vont faire, lesquels répondent à de vraies envies et lesquels ont été fortement influencés par les média ou la famille, sans même qu’elle s’en rende vraiment compte ?

Tous ces sujets pourront être approfondis et débattus en lisant les albums que je vous propose sur ce thème passionnant, car la question de l’autre sexe est à la fois familière et mystérieuse pour nos petits élèves.

La princesse et le dragon, aux éditions Talents Hauts, dont l’égalité filles-garçons est l’une des lignes éditoriales, est devenu un classique. L’histoire de la princesse Elisabeth renverse les rôles avec cette jeune fille courageuse et futée qui veut sauver son prince. En 2009, à L’école des Loisirs, Geoffroy de Pennart reprend ce thème avec La princesse, le dragon et le chevalier intrépide, un album plein d’humour. La pire des princesses et Le pire des chevaliers d’Anna Kemp, aux éditions Milan, se moquent également de ces archétypes

Dans Dînette dans le tractopelle, toujours aux éditions Talents hauts, l’auteur revisite les catalogues de jouets avec beaucoup de fantaisie : les jouets des garçons, dans les pages bleues, et ceux des filles, dans les pages roses bien évidemment, s’ennuient à mourir, quand une page de catalogue déchirée puis recollée à la va-vite leur permet enfin de se rencontrer. C’est très joliment illustré par Mélanie Grandgirard et ce peut être une histoire à lire en décembre pour donner aux filles et aux garçons l’envie, ou la liberté, de s’intéresser à toutes les pages des catalogues de jouets. J’avoue que cette histoire me parle car, petite, je ne me contentais pas des pages roses ; j’adorais les jeux de construction comme les Lego mais aussi les baby-foot et les billes. Au fait, vous avez deviné de quelle couleur sont les pages de ce catalogue devenu mixte à la fin de l’album… !

Fille ou garçon ? est paru en 2014 chez Alice Jeunesse. Les illustrations de Sabine de Greef figurent le point de vue du jeune éléphanteau, héros de cette histoire, qui s’interroge sur le sexe des personnes de son entourage, parents et amis, et a bien du mal à résoudre la question qui le taraude : comment distingue-t-on une fille d’un garçon ? Le titre interrogatif aboutit à une fin interrogative et l’on reste un peu sur sa faim, mais l’album a le mérite de poser la question et de tenter d’y répondre ensemble.

Avec Le petit garçon qui aimait le rose et Rose bonbon, on aborde et remet en question le stéréotype bien connu « rose pour les filles, bleu pour les garçons ».  Sur son blog, Elise Gravel nous explique en images et en textes L’histoire des vêtements pour bébés genrés. Je vous invite à aller visiter son site où vous pourrez télécharger l’album gratuit Tu peux, mais aussi des affiches pour vos classes.

L’album Fille ou garçon, et alors ? fait partie de la collection J’aime mon école ! aux éditions MDI, dont je vous ai déjà longuement parlé et que j’utilise dans ma classe, soit pour aborder un thème particulier lié à la vie de la classe, soit en rallye lecture de fin d’année. Ces albums plaisent beaucoup à mes élèves et sont très bien pensés.

Vous pourrez également trouver Les filles et les garçons, de France Quatromme et Elise Catros, en libre téléchargement aux Editions du Chat-Minou. Je vous laisse aller le consulter et vous faire une idée par vous-mêmes. J’aime beaucoup cet album mais je le trouve plus facile à aborder en famille.

Il y a toute une série d’albums avec Mademoiselle Zazie pour héroïne, ce personnage de Thierry Lenain est connu depuis les années 90 avec ce premier titre Mademoiselle Zazie a-t-elle un zizi ? Le monde de Max repose sur d’agréables certitudes jusqu’au jour où Zazie entre dans sa classe… C’est une « Sans-zizi » qui a d’incroyables talents comme dessiner des mammouths ou grimper aux arbres, tant et si bien que Max doute !

Boucle d’ours est un album plein d’humour pour aborder le thème de l’égalité fille-garçon. Ce soir, c’est le grand carnaval de la forêt. Petit ours veut se déguiser en Boucle d’ours mais son papa s’y oppose fermement et lui propose un déguisement d’ogre, de chevalier, de petit cochon… Mais rien n’y fait. Défendu par le loup déguisé en Chaperon rouge, Petit ours se déguisera en Boucle d’ours.

Super fonceuse est paru en 2016 aux éditions L’élan vert, il raconte comment la petite Maguette, soumise à son frère Goliath, parvient à renverser les rôles en le sauvant d’un monstre venu de l’espace. Une histoire rocambolesque qui plaira à tous les enfants imaginatifs ! En le découvrant, je me suis dit qu’il pourrait être le départ d’une production d’écrits collective.

Vous pouvez relire l’article Les filles et les garçons peuvent le faire aussi ! que je viens tout juste de publier. Quant à l’album Je suis une fille !, c’est le premier album étudié dans le fichier de lecture-compréhension Pilotis 2019.

Sur le thème de l’égalité filles-garçons, je n’ai probablement pas été exhaustive aujourd’hui car je ne vous ai parlé que des albums de ma bibliothèque, mais je sais qu’il existe encore plein d’autres titres parus récemment sur ce thème comme Même les princesses pètent, Rebelle au bois charmant ou Un jour mon prince viendra… ou pas. De quoi réfléchir et remettre en question bien des idées reçues !

 

Une pensée sur “L’égalité filles-garçons

  • 27 août 2019 à 15:05
    Permalink

    Bonjour Chat Noir,

    Je réfléchis à un projet d’EMC/lecture compré autour du vivre ensemble et de la coopération. Merci pour ces pistes et la redécouverte du site d’Elise Gravel !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.