Le Coin Lecture MDI

Affiches Coin lecture MDIJe vous présente ici l’un de mes outils favoris, même si celui-ci ne date pas d’hier mais de 1996, je trouve qu’il garde une efficacité et une fraîcheur indéniables. Cette année, les éditions MDI ont commencé à renouveler leur collection Coin Lecture en CE2 et je consulte toujours leur catalogue au moment des commandes parce qu’il regorge d’outils très efficaces pour l’autonomie et la différenciation. Je pense bien sûr au Coin Lecture que je vais vous présenter ici mais aussi au Logico, à la collection d’albums Je lis tout seul !, à la collection Dinomir qui, elle aussi, vient d’être rééditée et à une toute nouvelle collection que je vous présenterai sous peu, J’aime mon école ! 

Bien souvent, des collègues m’écrivent pour savoir comment j’organise l’autonomie et la différenciation dans ma classe et, cette année, en revenant vers le Coin Lecture, j’ai trouvé là un outil fantastique pour l’apprentissage de l’autonomie et les gestion des différents groupes dans la classe !

Présentation du matériel

Il y a déjà un petit moment que je souhaitais vous parler du Coin Lecture MDI, cet outil que j’utilise dans ma classe afin de compléter mon manuel de lecture et d’offrir à mes élèves des fiches en autonomie qui leur permettent de découvrir des formes assez variées de textes (histoires, recettes, modes d’emploi, images, textes scientifiques,…). Ce sont des contenus fictifs, informatifs ou prescriptifs.

Le coffret de fiches est l’investissement de base, il coûte 160 € et chaque livret, vendu par lots de 5 ou 10, revient à environ 5,40 €. Un grand tableau pour inscrire ses résultats dans la classe est également livré avec ce dispositif. C’est donc un budget à prévoir dans ses commandes annuelles.

J’ai la chance d’avoir le coffret dans ma classe et il  m’est arrivé de l’utiliser sans acheter les livrets, par manque d’argent. Dans ce cas, je proposais aux élèves de reporter leurs résultats sur des petites fiches à coller dans leur cahier de lecture, c’est une solution très économique mais elle ne dispense pas d’acheter le coffret, indispensable à ces ateliers.

On peut aussi imaginer, et je l’ai fait certaines années, de glisser les fiches dans des pochettes plastiques pour classeur : les enfants entourent alors leurs réponses au feutre effaçable. Ils peuvent ensuite reporter leurs résultats à l’aide de couleurs sur une fiche de progrès, comme chez Pépiole dans son article Chacun sa lecture.

La programmation à l’année

Je vous propose ici, afin d’y voir un peu plus clair, ma progression en ateliers de lecture lorsque je travaille avec le Coin lecture MDI. Vous remarquerez que ma classe découvre, à partir de janvier, une seule série de fiches par mois. J’ai préféré organiser ce Coin Lecture de façon très structurée avec la lecture d’une série par mois en moyenne de façon à ce que les enfants ne se lassent pas de ces fiches.

kids-reading

Temporiser, lorsqu’un groupe d’élèves très performants a terminé une série, est une façon de lui donner envie de découvrir la suivante.

Les élèves qui ont terminé une série vont se voir proposer d’autres activités : rallye lecture, rallye copie, découverte du coin bibliothèque, livret d’autonomie, jeux de lecture et de maths de type Logico ou encore tutorat afin d’aider les élèves moins rapides ou moins bons lecteurs.

Au début du mois, nous effectuons collectivement les lanceurs de chaque série. Les enfants qui n’ont pas terminé la couleur précédente pourront la finir tranquillement, et ils sauront comment entamer la série suivante. A partir des fiches vertes, il n’y a plus de « lanceur » pour expliquer comment procéder et répondre aux questions puisque les dernières fiches se présentent toutes de la même façon.

On remplace alors ces séances de découverte par les fiches S’entraîner pour réussir, situées en fin de fichier, et que l’on effectue collectivement, du moins pour la correction.

  Programmation Coin lecture

La programmation du Coin Lecture MDI

Bouton telecharger PDF blog WP 1

 Le livret 1 du Coin Lecture

Le livret 1 est très intéressant : on peut le débuter en septembre car il commence par une série d’histoires pour l’écoute attentive, c’est donc un très bon entraînement à la compréhension orale, que j’ai remplacé par le fichier Retz Ecouter pour apprendre que j’utilise tout au long de l’année.

Il y a ensuite, dans ce même livret, une série de fiches consacrées au repérage visuel, qui rappellent les pages Je dis, je compare dans le Cahier d’exercices Pilotis : un exercice bien connu en GS où l’on entoure le « mot signal » chaque fois qu’on le voit. Ici, il y a tout d’abord des formes, puis des mots et des dessins. Ce livret se termine par les fiches de la série rose pour lire les mots outils les plus fréquents, puis de la série rouge qui propose des phrases simples à associer à des dessins.

Selon la progression prévue dans le guide pour l’enseignant, le livret 1 peut être réalisé au premier trimestre. Cette année, je ne l’ai pas commandé : mon budget ne me le permettait pas et j’aurais eu du mal à le mettre en place dans mon emploi du temps déjà très serré avec le manuel Pilotis ! Mais c’est un outil que je conseille notamment à tous les enseignants qui n’ont pas choisi un manuel de lecture en particulier car c’est un excellent complément à toute méthode.

Le livret 2

Début janvier, j’ai eu envie de mettre en place dans ma classe des ateliers de lecture avec le livret 2 que j’avais commandé. Ce livret propose d’entrée, avec la série orange, de lire des phrases pour lesquelles les enfants doivent commencer à maîtriser la plupart des sons complexes. Même si l’idée effraie un peu, au départ, je la trouve intéressante à condition de mettre à disposition, dans sa classe, tous les outils nécessaires pour que les élèves soient en mesure de déchiffrer ces sons et ces mots.

Alphas marque-page sons complexes

Le marque-page des sons complexes

Bouton telecharger PDF blog WP 1

C’est pourquoi j’ai affiché les posters des Alphas qui jouent ensemble, étudié avec mes élèves leurs histoires et fabriqué un marque-page à glisser dans le livret de lecture. J’ai ensuite testé avec eux les lanceurs 1 et 2 de la série orange : ce sont deux fiches-tests qui permettent de comprendre les exercices proposés dans toutes les fiches de cette série et nous les réalisons collectivement, avec une correction après chaque item afin de bien comprendre la démarche et d’être en mesure d’effectuer ces fiches en toute autonomie par la suite.

Lorsque nous avons réalisé ces deux lanceurs, j’ai pu constater que mes élèves utilisaient les référents affichés pour les sons complexes et que ceux-ci leur avaient permis de déchiffrer les phrases et de les comprendre. Le fait que l’outil propose des Q.C.M. permet à tous les élèves d’entrer rapidement dans la tâche, y compris les enfants qui d’ordinaire mettent du temps à réaliser un travail écrit.

Exemples de phrases à lire dans la série orange :

Aurore coupe une orange en deux.

Un lapin joue dans le bois.

Les enfants sont au parc municipal.

DSC01527 DSC01528

Lors des ateliers que j’organise, je prends le plus souvent le même groupe d’enfants afin de les aider à déchiffrer ces phrases, mais ce sont des élèves qui sont tous entrés dans le décodage grâce au travail en étude du code au premier trimestre.

La série jaune, que nous ferons en février est davantage axée sur la lecture d’images : une grande image est proposée puis 5 questions sont posées sur les détails de cette image et l’interprétation que l’on peut en faire. Bien sûr, les questions sont à lire et elles contiennent encore de nombreux sons complexes.

J’organise ces ateliers de façon très régulière, c’est-à-dire, quotidienne, comme un moment privilégié dans la journée où les élèves peuvent prendre leur travail en main, se situer dans l’emploi du temps de la semaine selon leur groupe (homogène), circuler tranquillement pour choisir leur fiche et trouver la fiche-réponse ensuite, inscrire de façon autonome leurs résultats dans le tableau de progrès affiché, ou découvrir les albums du coin bibliothèque de la classe s’ils font partie du groupe « Coin bibliothèque » du jour. Voici mon affiche toute simple pour aider les enfants à se repérer, une deuxième affiche indique les listes des 4 groupes homogènes formés pour ces ateliers.

Affiches Coin lecture MDI

Organiser les groupes du Coin Lecture

Bouton telecharger PDF blog WP 1

Des Q.C.M. à corriger en autonomie

Le plus, à mon avis, c’est la forme de ces exercices car ce sont des Q.C.M. : on entoure la lettre correspondant à la bonne réponse et de nombreux élèves de ma classe apprécient le fait de ne pas être obligés d’écrire des mots ou des phrases, pour une fois… Nombreux sont les enfants de CP que l’écriture rebute encore et, même si l’on sait qu’il faut écrire et lire en même temps, ces moments où l’écriture n’est pas requise pour montrer que l’on a compris une phrase ou un texte, sont très appréciés des enfants ! Voici les fiches pour inscrire les réponses aux Q.C.M. du livret 2 dans un cahier : je les utilise les années où je ne peux pas commander le livret 2 pour inscrire les réponses aux Q.C.M.

Fiches résultats Coin lecture

Les fiches réponses pour le livret 2

Bouton telecharger PDF blog WP 1

Quelles fiches ai-je lues ?

Bouton telecharger PDF blog WP 1

 S’entraîner pour réussir

A la fin du livret 2 se trouvent une série de fiches intitulées S’entraîner pour réussir que nous aborderons collectivement à partir de la période 4. Elles proposent les textes des séries marron, verte (période 4), beige et bleue (période 5) que l’on étudiera sous divers angles :

  • Repérer le personnage principal ;
  • Rechercher l’idée essentielle d’un texte ;
  • Comprendre la chronologie de l’histoire ;
  • Discerner les causes et les effets du récit.

DSC01874 DSC01875

On peut proposer aux élèves :

  • une lecture silencieuse du texte ;
  • suivie de langage oral autour de ce qui a été compris ;
  • puis une lecture orale ;
  • les questions de la page de gauche pourront être résolues en binômes afin de permettre la discussion ;
  • enfin la correction sera collective et l’on encouragera la discussion entre binômes.

Après avoir étudié les textes collectivement, les enfants pourront aborder les fiches et leur Q.C.M. de façon plus autonome.

En conclusion

Ces fiches du Coin Lecture MDI entraînent à la lecture silencieuse et à la compréhension, elles constituent donc un très bon complément au travail que l’on peut proposer en étude du code dans un fichier comme le Cahier d’exercices Pilotis. Et le fait de proposer tous les sons complexes en janvier est pour moi une façon de se « jeter dans le grand bain », avec des aides et des outils pour se repérer et avancer, bien sûr.

Si je l’ai proposé cette année à ma classe, c’est que je sentais la plupart des enfants prêts à ce « grand bain », ce qui n’est pas forcément le cas chaque année. Sanleane, qui a consacré un article très complet, intitulé Le coin lecture, à ce matériel, parle d’ailleurs de proposer ce livret 2 à la période 4 du CP et de le poursuivre en CE1.

Comme toujours, et c’est là l’un des aspects les plus passionnants de notre métier, c’est à l’enseignant de juger, chaque année et à chaque période, en fonction de sa classe !

jumping kids

2 pensées sur “Le Coin Lecture MDI

  • 11 juin 2016 à 12:02
    Permalink

    J’utilise le Coin lecture en CM2, hélas, mon nouveau CP ne sera pas équipé faute de budget…Cependant je garde l’idée dans une petit coin de ma tête pour des jours plus riches car je trouve ce fonctionnement très riche et le matériel bien conçu.

    Répondre
  • 11 juin 2016 à 12:28
    Permalink

    Oui, cet atelier a super bien fonctionné cette année du mois de janvier à maintenant où beaucoup d’enfants ne l’ont pas encore terminé.
    C’est un régal ! Autonomie, progrès en lecture silencieuse et compréhension, demande d’aide à la maîtresse si besoin,… Seul un enfant a triché en regardant les résultats avant de lire les textes mais c’est aussi l’apprentissage de l’autonomie !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *