Une semaine avec la méthode de lecture Sami et Julie

Tout récemment, je vous ai parlé des ressources de ce nouveau manuel de lecture, puis de sa démarche innovante. Dans ce troisième article, je vous présente une semaine avec Sami et Julie !

La méthode de lecture Sami et Julie couvre tous les domaines du français : langage oral, lecture, écriture et étude de la langue.

Chaque jour, des séances de 20 à 30 minutes sont organisées autour de ces 4 domaines ; l’ensemble des séances représentent 2H30 de français par jour, respectant ainsi les programmes officiels.

Un diaporama est prévu pour chaque étape de la journée. Les différentes étapes sont réparties au cours de la matinée et de l’après-midi, selon l’organisation d’une journée par l’enseignant-e.

Je vous présente ici la semaine 6 sur le thème des émotions, où nous allons étudier les graphèmes : b, v, è-ê-ë, e=è.

Jour 1
Ecoute et compréhension du texte extrait de La dent de Julie

Un nouveau texte est lu aux élèves. Une version audio sera disponible, mais les élèves déjà lecteurs en CP ou d’un autre groupe en classe multi-niveaux peuvent aussi lire ce texte.

Après avoir écouté et répondu oralement aux questions de compréhension du manuel, les élèves sont invités à effectuer les exercices du livret individuellement puis en binômes.

Découverte des nouveaux graphèmes : b, v, è-ê-ë, e=è

Pour chaque nouveau graphème, à l’aide du diaporama, l’enseignant-e montre la graphie et énonce le « son », montre l’image du mot-repère associé, et affiche le mot-repère. Des exercices complémentaires seront mis en ligne sur le blog de Chat noir.

Etude de la langue : le verbe

Il s’agit ici d’une deuxième séance sur le verbe, la première ayant été présentée en semaine 5. La leçon est explicitée à partir du diaporama. Les élèves lisent les phrases de la leçon : elles sont 100% déchiffrables. On observe que la forme du verbe change en fonction de « qui on parle ».

Ecriture : les lettres b et v

Toujours à l’aide d’un diaporama , on effectue la page d’écriture des deux premiers graphèmes, b et v, qui seront étudiés et approfondis le jour 2. Après une courte préparation des doigts et de la main, de la posture et un échauffement, on présente la graphie de la lettre v puis celle de la lettre b.

Jour 2

Les jours 2 et 3, organisés de la même façon, approfondissent l’étude de deux des graphèmes de la semaine.

Les différentes étapes sont réparties au cours de la journée : apprentissage de deux graphèmes, encodage à l’aide de ces nouveaux graphèmes, compréhension des mots et phrases lus, production écrite, écriture des lettres qui seront approfondies au jour 3.

A chaque étape, à l’aide des nouveaux graphèmes, l’élève lit et comprend, écrit et encode. Ces tâches complexes de compréhension et d’écriture lui permettent de mémoriser et réinvestir en permanence les graphèmes appris.

Apprentissage des graphèmes b et v

Les graphèmes b et v sont présentés un à un : l’enseignant-e donne leur son, montre l’image du mot-repère associé et affiche le mot-repère. Divers jeux collectifs de repérage et mémorisation des graphèmes sont mis en place.

Encodage avec les graphèmes b et v

Les images sont affichées avec les traits correspondants aux graphies, le lexique est précisé, puis un ou deux mots sont encodés collectivement avant la recherche individuelle.

Compréhension des mots et des phrases lus

A l’aide du diaporama de la leçon, différents exercices de lecture-compréhension sont proposés collectivement et effectués sur l’ardoise. Ces activités sont suivies d’exercices écrits individuels sur le livret.

Production écrite

Après une lecture active des mots du lexique, le texte référent est lu puis les élèves produisent oralement de nouvelles histoires en modifiant les mots encadrés. La production écrite est individuelle.

Ecriture des lettres e, è, ê, ë

La journée de français se termine par une préparation de la suivante avec l’écriture des lettres e, è, ê, ë précédant l’encodage du lendemain avec ces nouveaux graphèmes.

Jour 3

Cette journée reprend, dans le même ordre, les activités de la veille, avec les graphèmes e=è, è, ê, ë. Les activités routinières deviennent de plus en plus rapides et simples à mettre en œuvre, favorisant l’autonomie, tout en restant exigeantes au niveau de la complexité des tâches à accomplir (encodage, compréhension, production d’écrit).

Jour 4

Le dernier jour de la semaine permet de revoir les graphèmes appris par des activités d’encodage, une dictée, des exercices de compréhension et/ou de remédiation sous forme de jeu. Ces photofiches accompagneront le Guide de ressources.

Jour 1 de la semaine suivante

Dès le début de la semaine, les graphèmes appris précédemment sont revus collectivement puis individuellement sur une page d’encodage du livret.

Rebrassage des graphèmes b, v, è-ê-ë, e=è

J’espère que cette présentation d’une semaine avec Sami et Julie répondra à vos interrogations sur l’organisation des apprentissages et la mise en œuvre d’une méthode à la fois innovante et exigeante pour TOUS nos élèves de CP.

N’hésitez pas à commenter et/ou poser des questions sur cette nouvelle méthode ! Prochainement, nous répondrons à toutes vos questions posées sur le blog de Chat noir, la page Facebook du manuel ou le site Effet Eureka.

La méthode de lecture Sami et Julie est à découvrir sur le site Hachette Education.
Et Delphine Grasset répond à toutes vos questions dans une F.A.Q. en vidéo sur le site Effet Eureka !

26 Replies to “Une semaine avec la méthode de lecture Sami et Julie”

  1. Ça a l’air génial!! Hâte de découvrir ça en « vrai » ! Merci encore pour tout ce que vous avez mis en ligne déjà pour Pilotis, c’est une mine d’or!!

  2. L’idée de travailler autant de sons en une semaine me conviendrait, mais pour avoir feuilleté le spécimen, je ne vois pas trop la logique de la colorisation de lettres (certaines lettres muettes sont rouges, d’autres noires) et le découpage syllabique en syllabes écrites et non orales ne me convient pas trop. Pourquoi ce choix ?

    1. Au niveau des lettres en couleur: les lettres muettes sont en rouge bleu ou vert.Le noir est utilisé pour les verbes à l’infinitif, conjugués ou pour mettre en relief la terminaison du verbe à un temps donné.
      Quand au découpage en syllabe il n’y a pas nécessairement de correspondance entre l’oral et l’écrit. Seulement ici, il semblerait que l’on mette l’accent sur l’écriture orthographié du mot. Si on utilise la syllabe orale on risque de voir des élèves qui écrivent des mots avec des erreurs.Ex: syllabe orale du mot parle: « parl » alors qu’en syllabe écrite on aura  » par-le ».Le e ne sera pas oublié!!!
      Ce n’est qu’un avis. A voir avec les auteurs 🙂

    2. Pour les lettres en couleur, le travail se base sur « enthousiasme orthographique » http://www.enthousiasme-orthographique.com/oeo-rsc/pages/OEO-chap-1.html. C’est une méthode pour permettre d’orthographier sans erreur, tout ce qui n’est pas « transparent » dans le mot est en couleur et les enfants n’ont que cela à retenir pour bien orthographier. L’arbre programmatique vient également de là. je pense qu’il est important de s’en imprégner pour bien comprendre la méthode.

  3. Toujours très fan de ce que vous faites avec Delphine. je n’ai malheureusement pas vu de spécimen. Est-il possible d’en avoir un ou comment faire ? Merci par avance. J’ai, pour ma part, mis en place la méthode de l’enthousiasme orthographique que je trouve très efficace. Si une méthode de lecture allie sons et EO , ça me tente. Maintenant ayant investi l’an dernier dans Pilotis, je ne suis pas sûre d’avoir le budget pour tout renouveler.
    Béatrice

  4. Bonjour, Un grand merci pour vos articles. Je suis actuellement la formation Eureka et votre travail est juste incroyable. Hâte de recevoir un specimen en mars dans mon école pour pouvoir voir tout cela de plus prêt.

  5. Bonjour,
    Avez vous testé cette méthode Delphine et vous Catherine ainsi qu’Emmanuel dans vos classes? Je suis très motivée car j’adore le fait d’intégrer l’enthousiasme orthographique, la part belle à la production d’écrit mais je reste craintive sur la rapidité de la progression. Je suis sure que ça peut être très bien pour un grand nombre ce qui m’inquiète ce sont les élèves en difficultés. Est-ce que le fait aussi que les textes de Sami et Julie soient maintenant très connus ne gêne pas trop le travail de compréhension? Je me demandais même si les textes étaient inédits ou pas. De plus, savez vous si le ministère va se prononcer sur une méthode de lecture suite aux annonces de la Méthode Singapour? Je crains que les éditeurs soient donc submergés et qu’on n’arrive pas à être livré en temps et en heure pour la rentrée. En tout cas merci pour ce travail, j’ai vraiment hâte d’en savoir plus.

  6. Bonjour,
    Je suis la formation Eureka et donc de près tout ça mais je me pose encore des questions sur :
    – la rapidité d’avancement (je suis déjà en « retard » par rapport à Pilotis car en milieu très défavorisé et de culture étrangère)
    – les mots outils qui sont à mes yeux essentiels pour pouvoir entrer dans les phrases (je sais, j’ai encore du chemin à faire)
    – la façon d’adapter cette méthode avec mon fonctionnement en ateliers (car tout a l’air bien calé avec déjà 2h30 dans la journée)(et je me suis tellement investie cette année dans la création de jeux et d’exercices autonomes qui ne vont plus correspondre)
    – l’achat du matériel pour la méthode : où vais-je trouver l’argent ?!

    En tous cas cela fait envie et je vais rester attentive à la suite …….

    1. Bonjour,
      Merci de vous intéresser à notre nouveau manuel de lecture !
      Actuellement, avec les co-auteurs, nous prenons note de tous les questionnements autour de la méthode Sami et Julie, et nous y répondrons bientôt.
      J’espère que cette attente ne vous semblera pas trop longue, mais il nous semble important de répondre à toutes les questions de façon exhaustive.
      A bientôt !

  7. Bonjour Chat noir,
    Je découvre cette nouvelle méthode. Il y a quelques détails qui m’interrogent: je ne vois pas de travail sur les syllabes. Du coup, cela me semble difficile d’accès. Il y a autre chose qui me semble difficile: j’ai l’impression que l’on voit 3-4 graphèmes par semaine. C’est énorme. Mais peut-être ai-je mal compris la répartition du travail. Je suis intéressée pour en savoir plus car j’aime bien les activités autour de l’arbre à mots. Je dois aussi avouer que je suis devenue (grâce à vous) une inconditionnelle des gestes Borel Maisonny. Même si cela n’aide que quelques élèves (je dois bien avouer), il n’est plus question que je les laisse car c’est bien souvent les quelques élèves en difficulté qui s’en emparent.
    Merci pour tout le partage et les nouveautés pédagogiques que vous nous faîtes profiter.

    1. Je suis intéressée par cette méthode, j ai reçu le manuel en spécimen pouvez vous expliquer pourquoi il n y a pratiquement pas de lecture de syllabes?
      Merci pour vos partagés et votre travail

  8. Bonjour,
    j’ai reçu le spécimen et regardé la vidéo de présentation ce qui me donne vraiment envie de ma lancer.
    A la fin de la vidéo vous parlez de présentations filmées en classe, quand seront elles disponibles ?
    Je m’interroge en revanche sur la partie financière car équiper une classe en une seule fois est mission impossible.
    Est-il possible d’investir dans un 1er temps uniquement dans 1 exemplaire de chaque avec le guide péda et de s’équiper de tous les manuels l’année suivante .
    Merci à vous

  9. Bonjour, la méthode m’intéresse et merci encore pour ce beau travail avec les autres co-auteurs. J’ai regardé le webinaire mais j’ai encore des questions :
    Y a-t-il des ateliers de prévu pour la semaine ?
    Comment est faite la différenciation ?
    La méthode propose un emploi du temps sur 4 jours, comment l’adapter sur 4 jours et demis ?
    Merci d’avance pour vos réponse.

  10. Bonjour Catherine,
    Malheureusement en regardant la FAQ, je ne vois que l’organisation sur 4 jours. Comment s’organiser sur une semaine de 4,5 jours ?
    De même, pour les ateliers, il est question d’un cp-ce1. Pour un CP simple, comment sont organisés les ateliers ?
    Merci.
    Bon weekend.

    1. Une répartition des activités sur 4,5 jours sera proposée dans le guide, ainsi que des ateliers.

  11. Bonjour
    Comment faire pour avoir un spécimen

    Je souhaite changer de méthode de lecture et suis bien intéressée par Samy et Julie… Un grand merci

    1. Bonjour,
      Merci pour l’intérêt que vous portez à notre manuel. C’est auprès de l’éditeur Hachette qu’il faut en faire la demande.

    2. Sur le site hachette on peut en commander un avec « tarif enseignant » (sans frais de port).

  12. Merci pour cet article très complet ! Nous sommes très motivées pour adopté cette méthode l’année prochaine avec ma collègue.
    Merci aussi d’avance pour les exercices complémentaires que tu proposes de mettre en ligne sur le blog : du coup tu utiliseras cette méthode l’année prochaine ?

  13. Bonjour Chat Noir,
    Je suis très intéressée par cette méthode de lecture. Je rentre avec un CP CE1 l’année prochaine pour la première fois. J’ai pu la feuilleter sur le site Internet de l’éditeur et je m’interrogeais sur la place des séances dans l’emploi du temps. Je lis sur ton article que ce sont des séances de 20 à 30 minutes, ce que je trouve super. Préconises-tu de placer Les séances dans un ordre précis au fur et à mesure de la journée ?
    Je te remercie pour tout ton travail.

  14. Bonjour,
    Je pense que je vais me laisser tenter par Sami et Julie, merci pour cette présentation très complète !
    J’ai une question sur le matériel pour les élèves : avais tu un cahier pour coller des fiches ou un classeur ? Ou le livre seul permet de bien revoir les sons ?
    J’ai utilisé tes fiches cette année pour Pilotis, elles étaient top !

    1. Bonjour Morgane,
      Parmi les photofiches qui accompagneront le guide-ressources de la méthode Sami et Julie, il y a deux fiches de lecture complémentaire par semaine (lire des syllabes, des mots, des textes) – sauf sur les semaines où aucun nouveau graphème n’est abordé.
      Je prévois toujours un porte-vues de 60 vues pour les lectures complémentaires. Pas de collage, et la possibilité de photocopier les fiches recto-verso : je trouve cela très pratique, et solide car le porte-vues est souvent dans le cartable !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.