Le fichier de lecture-compréhension Pilotis

Aujourd’hui, je veux vous parler du fichier de lecture-compréhension auquel j’ai participé et que j’utilise dans ma classe de CP, un outil complet et clé en main.

En adoptant cet outil, vous n’aurez besoin que du fichier qui ne coûte pas très cher (6,95 €) et constitue un confort incroyable pour l’enseignant comme pour les élèves : pas de photocopies, pas de collages dans les cahiers, mais un fichier agréablement présenté, bien illustré, clé en main. Avec cette commande, vous avez accès à la version numérique gratuite qui permet de projeter le fichier et l’ensemble des albums lus.

Si vous ne souhaitez pas commander les albums pour votre classe, vous pourrez toujours créer des tapuscrits. Mais le fichier contient chaque texte étudié dans son intégralité et la version numérique permet de projeter intégralement chaque album, le tapuscrit est donc superflu et cela permet d’économiser encore des photocopies !

Parfois, je lis, sur les réseaux, des collègues qui disent n’avoir pas le temps d’exploiter un tel travail tout au long de l’année mais qui, par ailleurs, cherchent comment faire de la lecture-compréhension, du vocabulaire, ou encore de la production d’écrits au CP. Dans ce fichier, je trouve chaque jour de quoi répondre à tous ces besoins !

Qui plus est, les albums étudiés couvrent d’autres disciplines, comme Je suis une fille en EMC, Le renard et La ferme des dinos pour Questionner le monde. Quand je fais de la lecture-compréhension avec ce fichier, je peux souvent dire que j’ai déjà fait ma leçon pour Questionner le monde ! Enfin, les thèmes abordés plaisent beaucoup aux enfants et en ce moment, par exemple, ils sont ravis de lire un album sur les dinosaures.

Chaque matin, les élèves sont en étude du code et écriture avec le manuel de code et son cahier d’exercices, et chaque après-midi ils sont en lecture-compréhension, vocabulaire ou production d’écrits.

Un exemple de la prochaine semaine de travail sur un texte de La ferme des Dinos que ma classe lit actuellement :

  • Lundi : nous découvrirons l’épisode 1 de l’album avec la « CLÉ » de la compréhension (Communiquer, Lire, Expliciter). Observation des illustrations, lecture silencieuse puis orale, questionnement de texte, et une page d’exercices sur le fichier dont le questionnement de texte très ritualisé (Qui ? Quoi ? Quand ? Où ?). En suivant la progression des graphèmes, ce texte est déchiffrable à 89 %.
  • Mardi : nous relirons le texte pour mieux comprendre la chronologie du récit et éluderons les inférences avec de nouveaux échanges oraux et une nouvelle page d’exercices.

  • Jeudi : nous étudierons comment fonctionne le texte en transposant la matinée du fermier sur la matinée d’un écolier. Dans le domaine du temps qui passe, nous sommes en train d’étudier la journée et la semaine : ma leçon pour Questionner le monde est donc déjà faite ou enrichie. Le vocabulaire introduit sur cette page permettra de faire la production d’écrits.
  • Vendredi : Nous reviendrons sur le texte lu pour remplacer tous les éléments liés au fermier par des éléments liés à la vie de l’écolier. Ce travail de transposition se fera à l’oral puis à l’écrit à l’aide d’un texte inducteur à compléter par le vocabulaire apporté la veille. Les enfants termineront en illustrant le texte qu’ils auront écrit. Cette activité de dessin est très appréciée des élèves, ils s’y appliquent de plus en plus et, pour l’enseignant(e), elle permet de vérifier la compréhension du texte écrit.

A travers les nombreux échanges, les élèves apprennent à justifier une réponse, construire un raisonnement, argumenter en relevant des éléments précis dans le texte. Comme de vrais petits détectives, ils prennent l’habitude de chercher du sens, d’interpréter le texte. Et l’on s’aperçoit qu’on a bien fait d’expliciter certains passages, certaines expressions courantes comme un « bon petit déjeuner »…

Chacune de ces séances dure de 35 à 45 minutes, elles sont parfaitement détaillées dans le guide pédagogique qui peut être téléchargé gratuitement sur le site des éditions Hachette. Et chaque semaine, un nouvel épisode est étudié avec des ponts vers d’autres disciplines, mais déjà les séances de français (écriture, lecture, étude de la langue) sont toutes prêtes et effectuées avec plaisir chaque après-midi !

Un réseau littéraire accompagne chaque album.

Sur mon blog, vous trouverez des outils complémentaires pour étudier les albums de ce fichier. Il suffit de taper le titre de l’album dans la zone de recherche où d’aller lire l’article Toutes mes ressources Pilotis 2019.

Cliquez pour commander

20 Replies to “Le fichier de lecture-compréhension Pilotis”

  1. Merci pour cet article, comme d’habitude très détaillé. Même si cette année, je n’utilise pas Pilotis à mon grand regret, je trouve que cette méthode est très riche et bien pensée. Tous les exercices complémentaires que l’on trouve sur ton blog sont pertinents et toujours présentés avec beaucoup de soin. Les albums sont chouettes et très appréciés des enfants. Et surtout Delphine Grasset et toi même êtes des personnes formidables, d’une grande générosité et tellement disponibles pour répondre à nos questions.
    Alors encore une fois merciii pour tout et il n’est pas trop tard pour te souhaiter une très belle et bonne année 2022 et surtout pour une fois cela prend tout son sens une excellente santé.

    1. Merci Isa ! Je transmets à Delphine et je crois que cela lui fera très plaisir !
      Je te souhaite également le meilleur pour 2022. 😉

  2. Bonjour,
    J’utilise le fichier compréhension depuis l’année dernière, j’en suis ravie et les élèves aussi ! J’adore les fonctionnalités de la version numérique et effectivement, les liens avec les autres disciplines sont très riches.
    Mille mercis pour tout ce que tu proposes !
    Je te souhaite une belle année 2022

    1. Ton message me fait vraiment plaisir, et je trouve aussi, en tant qu’enseignante, que c’est un outil complet et facile à utiliser en classe. Bonne semaine à toi !

    2. Bonjour!
      Pensez-vous que le fichier compréhension puisse être utilisé sans avoir la partie « code » de la méthode ?

      Belles vacances à vous!

    3. Bonjour,
      Oui, les deux parties code et compréhension sont totalement indépendantes l’une de l’autre. Vous pouvez commander le fichier de lecture-compréhension Pilotis et vous disposerez de la version numérique gratuite qui vous permettra de projeter chaque album. Le guide pédagogique peut également être téléchargé gratuitement sur le site Hachette.
      https://www.enseignants.hachette-education.com/livres/lecture-cp-collection-pilotis-fichier-lecture-comprehension-edition-2019-9782016271810

  3. Personnellement je n’ai utilisé le fichier de compréhension que la première année (il y a 7 ans).
    En effet il est très riche, trop même quand comme moi on a un multi-niveaux Maternelle-CP et cette année CE1 en plus.
    Je m’en inspire pour adapter les exercices suivant les élèves (GS, CP, CE1) ou leurs difficultés.

    1. Bonjour,
      Je n’ai pas eu de niveau multiple depuis quelques années, mais avec un CP pur, je trouve ce fichier parfaitement adapté à mon emploi du temps. J’étudie un album par période et j’y travaille presque chaque jour mais, comme je le dis, c’est parfois de la lecture-compréhension, parfois du langage oral, de la production d’écrit ou du vocabulaire. J’aime que ce soit clé en main parce qu’en ce moment, plus que jamais, je ne pourrais pas passer plus de temps aux préparations ! J’ai besoin de me reposer après la classe !

  4. Merci pour ces phrases, c’est une autre manière de réinvestir, écrire les mots outils.
    merci beaucoup, pour riche partage, comme toujours.

  5. Bonjour,
    je souhaiterais investir dans une méthode de lecture compréhension pour ma classe de CP. Pour l’instant je « bricole » en piochant par-ci par-là et en fabricant plus ou moins les fiches. Mais c’est extrêmement chronophage.
    J’attendais la sortie  » des Clés de la compréhension » chez MDI, mais c’est encore repoussé…
    J’aimerais savoir si les premières lectures en compréhension chez pilotis sont des texte lus par l’adulte, ou si on commence des septembre directement par des textes déchiffrés par l’élève seul.
    Je me pose aussi la question suivante : nous avons Codéo en classe en méthode de lecture, la progression de lecture Pilotis diffère quand même de Codéo au niveau de la découverte des lettres. Et donc les textes risquent de ne pas être accessibles aux élèves , en particulier les plus faibles.
    Merci pour ta réponse.
    Et bravo pour tout le travail fourni sur ton Blog !

    1. Bonjour Manon,
      Le fichier de compréhension Pilotis 2013 ou 2019 est indépendant de tout manuel de code. On peut l’utiliser avec Pilotis, Codeo, Lecture Piano ou autre. Le premier album (période 1) est étudié en lecture par l’adulte : il s’agit de compréhension orale, et la production écrite peut se faire en lettres capitales comme en GS. Le second album (période 2) se fait en lecture-tandem : l’élève déchiffre ce qu’il est capable de lire avec les graphèmes appris en période 1, et l’adulte complète la lecture pour tous les mots non encore déchiffrables. Le texte est simple mais il intéresse beaucoup les élèves car c’est un documentaire sur un animal. A partir de janvier, en période 3, l’élève peut déchiffrer une grande partie du texte de l’album et la découverte collective de chaque épisode permet de pallier aux difficultés des élèves les plus fragiles.
      Si tu souhaites davantage de précisions sur le contenu des séances, il est possible de télécharger gratuitement le guide pédagogique sur le site Hachette : toutes les séances de lecture-compréhension y sont détaillées en fin de guide.
      https://www.enseignants.hachette-education.com/livres/lecture-cp-collection-pilotis-manuel-code-edition-2019-9782016271780

  6. Encore 2 petites questions sur la Lecture compréhension chez Pilotis :
    j’ai consulté le guide pédagogique, il y a en moyenne 20 à 24 séances par livre étudiés soit par période. Cela suppose de faire une séance tous les jours.
    Comment fais tu pour évaluer les élèves ?je n’ai pas vu d’évaluation.
    Merci Chat Noir !

    1. Voici les réponses à tes questions mais n’hésite pas à m’écrire à nouveau si ce n’est pas clair ! 😉
      Que ce soit pour le code ou pour la compréhension, j’adapte les propositions du guide pédagogique à ma classe et à mon emploi du temps : en période 1, j’organise deux séances de lecture-compréhension comme tu peux le voir ici : https://leblogdechatnoir.fr/sorganiser-en-periode-1-2021-2022/
      A partir de la période 2, je fais trois séances par semaine :
      – une séance de découverte de l’épisode (assez courte, environ 30 à 40 min) ;
      – une séance de compréhension de l’épisode (environ 30 à 40 min) ;
      – une séance de vocabulaire et production d’écrit, un peu plus longue mais divisée en trois grands temps distincts : la découverte collective du lexique (30 min env), la production d’écrit individuelle (10 à 15 min env), puis l’illustration de la production d’écrit pendant laquelle je corrige les productions de tous les élèves et demande à certains d’entre eux de lire oralement leur texte.
      Les évaluations en lecture-compréhension se trouvent dans les photo-fiches Pilotis 2019. Mais tu les trouveras aussi dans les évaluations que j’ai publiées : https://leblogdechatnoir.fr/category/organisation/evaluations/

  7. Bonjour
    Je ne sais quoi choisir entre ce fichier de compréhension et les petits livres textes entendus , textes lus ..
    Ces 3 outils sont clés en main et lme permettraient de développer d’autres projets en classe mais il faut visiblement choisir soit le fichier compréhension d’albums soit textes lus / textes entendus .. est ce bien le cas?

    1. Bonjour Marie,
      Oui, c’est bien ça. Pour la lecture compréhension, tu peux choisir ce fichier Pilotis avec ses 5 albums étudiés par épisodes, au rythme d’un épisode par semaine avec de la production d’écrit chaque semaine.
      Ou bien les nouveaux cahiers parus chez Hachette.

    2. Et donc, si tu choisis la collection Mon cahier pour…, la production d’écrit se trouve dans un troisième cahier intitulé Mon cahier pour écrire avec Sami et Julie.

  8. Bonjour, je découvre cette méthode avec plaisir cette année sachant que j’ai actuellement un CP / CE1 à 25.
    J’apprécie le travail avec le fichier de code qui permet rapidement aux élèves de fonctionner en autonomie avec des exercices répétitifs qu’ils connaissent. La partie compréhension en plus du double niveau n’est pas forcement évidente à caler dans l’emploi du temps, du coup on met plus de temps que prévu. Mais néanmoins les enfants adhèrent bien et progressent bien avec l’ensemble de la méthode.
    Cependant, je viens d’avoir un rdv de carrière et on m’a reproché ce choix de manuel: pour la partie Code qui n’est pas à entrée Graphémique, et la partie compréhension qui ne respecte pas le tout déchiffrable par l’enfant. On se rend compte aussi que les sons complexes arrivent assez tard sachant qu’aux évaluations nationales de janvier ils sont évlaués déjà sur une partie des sons complexes les plus courants (ou/oi/en/an/ai …) contrairement à certains manuels à entrée graphémique qui les étudient en période 2.
    C’est tellement dommage car j’aime beaucoup travailler avec cette méthode :-C

    1. Bonjour,
      Merci pour ce message. Pilotis 2019 a une entrée graphémique. Dans le guide du maître, la leçon commence par la présentation du graphème. Il y a ensuite une recherche phonétique. On ne peut pas étudier « ou » sans entendre le son que font ces deux lettres ensemble lorsqu’on les lit.
      Concernant les albums, les deux premiers, étudiés jusqu’à Noël, ne sont pas destinés à être lus par l’enfant seul. Le premier est étudié en lecture entendue, le deuxième en lecture-tandem (« Faire déchiffrer ce qui peut l’être et lire aux élèves ce qui n’est pas encore déchiffrable. », page 293 du guide). Pour chaque texte étudié, une analyse Anagraph est fournie dans le guide (81,25 % de texte déchiffrable pour l’épisode 1 de l’album Le renard ; 88,83 % pour l’épisode 1 de La ferme des dinos ; 99,65% pour le dernier texte du fichier lu en semaine 32).
      Ce que je constate chaque année avec mes CP, c’est que la principale difficulté de Pilotis réside dans l’apprentissage de mots outils en période 1. Ceux-ci n’étant pas tous déchiffrables, les élèves qui s’appuient uniquement sur le décodage pour apprendre à lire, peinent à les mémoriser. En période 2, je remarque que cette difficulté est beaucoup moins présente : les élèves ayant bien compris comment déchiffrer peuvent davantage mémoriser les mots outils.
      Encore merci pour cet intéressant témoignage !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.