Dictées de phrases

Voici des phrases que je propose en dictée à partir de la période 4 en CP. L’année dernière, j’avais essayé de faire débuter ces dictées de phrases en période 3 mais, cette année, j’ai décidé d’attendre un peu, considérant que jusqu’en février, il est préférable d’installer tranquillement les habitudes en lecture et en orthographe par des dictées de syllabes et de mots.

Mes dictées de phrases commencent donc en période 4 afin de laisser davantage de temps aux élèves pour s’approprier l’orthographe lexicale grâce au Trésor des mots et aux entraînements réguliers en dictée de mots sur l’ardoise et dans le cahier du jour.

La dictée de phrases implique que l’on ait déjà abordé les notions grammaticales d’accords en genre et en nombre, et acquis la plupart des mots outils du CP. et surtout que l’on ait fait la leçon sur la phrase ! Il me semblait donc logique de ne l’introduire qu’en mars, et toujours selon la même démarche : les lundi, mardi et jeudi seront consacrés à un entraînement progressif sur l’ardoise et le vendredi à une dictée de la phrase complète sur le cahier, comme nous le propose L’école de Crevette avec sa « dictée flash ».

Cette année, je suivrai la progression des sons à partir du son [oi] dans le manuel Pilotis. Et je propose des phrases grammaticalement simples avec peu d’accords en nombre puisque ceux-ci ne sont pas maîtrisés. Ces phrases s’inspirent beaucoup des petits textes qui se trouvent dans le manuel de code, en tout cas elles restent dans le thème. J’utiliserai toutes les bonnes idées données dans le document La phrase dictée du jour en CP : la gestuelle pour ne pas omettre la majuscule et le point me semble intéressante et le rappel des mots repères pour chaque graphème est également à reprendre au cours des dictées en classe.

Il s’agit, avant tout, d’habituer les enfants à écrire des phrases complètes en dictée et de mettre en œuvre leurs nouvelles connaissances de l’écrit. On fera donc tout ce qu’il est possible de faire pour les mettre en condition de réussir et leur donner confiance !

Après avoir découvert progressivement la phrase dictée les lundi, mardi et jeudi, mes élèves colleront cette phrase dans leur cahier du soir afin de la revoir pour le lendemain où elle sera écrite dans le cahier du jour. On recopiera cette phrase le jeudi, en analysant les mots qui la composent : recherche du verbe, des noms et déterminants, des adjectifs et mise en évidence, à l’oral, des relations entre ces mots.

Mes dictées de phrases en périodes 4 et 5

La correction des dictées

Et vous, quels sont vos rituels quotidiens en orthographe ?

12 pensées sur “Dictées de phrases

  • 11 mars 2017 à 13:58
    Permalink

    Bonjour Chat noir,
    bravo pour ce très beau site qui m’inspire beaucoup.
    Personnellement je fais des dictées de mots et de phrases depuis la 2ème période. J’utilise la méthode Taoki . Mes phrases suivent la progression de cette méthode. Il me semble important de pouvoir réinvestir très tôt les mots-outils et c’est la raison pour laquelle je fais des phrases. Par exemple en octobre mes élèves écrivaient: La rame est dans la mare ou Marie murmure un mot à sa mamie. Ils savent que l’on doit mettre une majuscule au début de la phrase mais ils ne la mettent pas puisque nous ne les avons pas travaillées à cette époque de l’année.Quand il y a plusieurs écritures possibles, je leur donne des indices . La semaine dernière ils ont écrit: Mon père a planté un clou sur une planche. Il a écrasé son doigt car il est maladroit. Comme toi, nous allons maintenant profiter de ces dictées pour identifier les noms, les déterminants, les verbes et les adjectifs.
    Je pense que le fait de faire des dictées de phrases depuis un petit moment les aide également en production d’écrits.

    Répondre
    • 12 mars 2017 à 08:42
      Permalink

      Merci beaucoup pour ce commentaire qui donne un éclairage différent du mien.
      En production d’écrits, j’utilise le fichier de compréhension Pilotis qui propose, chaque semaine, des productions très guidées tant par la syntaxe que le lexique et j’apprécie beaucoup ces exercices qui ne mettent pas les enfants en difficulté.
      Quant aux dictées, je préfère vraiment ancrer les bases de la phonologie pendant plusieurs mois avant de « s’attaquer » à la phrase qui pose toutes sortes de problèmes qui ne sont pas à la portée des élèves au premier trimestre du CP. En tout cas, c’était le cas dans ma classe cette année…
      Car, bien évidemment, chacun adapte sa programmation à sa classe chaque année ! 🙂

      Répondre
  • 12 mars 2017 à 12:32
    Permalink

    merci pour ce partage, je reprends l’idée d’associer des gestes aux points de grammaire et orthographe.les gestes aident à la mémorisation des sons, ils doivent être également très utiles à l’orthographe. merci beaucoup pour ce partage

    Répondre
  • 12 mars 2017 à 18:33
    Permalink

    Super, merci pour l’idée.
    Je m’en inspire pour mes mots à moi, mais le déroulement sera le même, dès demain !

    Répondre
  • 19 mars 2017 à 08:06
    Permalink

    Très intéressant. Pour ma part, j’en suis toujours à la dictée de mots. Je pensais commencer la dictée de phrases bientôt. Ton article tombe à pic, merci de ce partage.

    Répondre
    • 19 mars 2017 à 11:25
      Permalink

      J’ai commencé cette semaine et j’ai été très satisfaite du résultat dans ma classe. Le jeudi, j’ai donné la phrase que nous avions étudiée chaque jour à revoir. Les enfants l’ont collée dans leur cahier du soir. Il n’y a eu que le mot « tête » qui a été globalement orthographié « tète ». J’utilise les gestes pour la majuscule et le point. Sinon, mes élèves segmentent vraiment bien les mots donc pas de geste pour indiquer chaque mot.
      Quand tu te seras lancée, fais-moi un retour d’expérience, ça m’intéresse !

      Répondre
      • 19 mars 2017 à 20:33
        Permalink

        pas de soucis, je te dirais ce que ça a donné avec mes élèves!

        Répondre
  • 19 mars 2017 à 12:48
    Permalink

    Bonjour Chat Noir!
    Excellent travail comme d’habitude! Idem pour moi, Pilotis et phrases au cours de la période 4, le temps d’aborder la phono, qqs principes en grammaire et aussi surtout l’écriture en général problématique pour beaucoup de mes élèves (et qqs dispraxiques chque année!). Pour ma part, je travaille les mots outils en langage oral, beaucoup beaucoup beaucoup de langage oral. Ca permet de donner du sens aux mots et aussi de différencier syllabe et mot. Mon avis personnel est que l’oral est primordial pour bien aborder et construire du sens à l’écrit. A bientôt !) Une fidèle lectrice.

    Répondre
  • 21 mars 2017 à 21:13
    Permalink

    Bonsoir , je me pose la question de donner la dictée la veille en copie ….ou alors le lendemain pour faire en quelque sorte une correction ….à voir . En attendant un grand merci pour le soutien de ce site

    Répondre
    • 22 mars 2017 à 06:35
      Permalink

      Je pense qu’après coup,les enfants seront moins motivés pour réviser la phrase. Ce qui est fait est fait. .. 😉
      En tout cas, c’est ce que je constate avec les mots du trésor !

      Répondre
  • 23 mars 2017 à 10:01
    Permalink

    Merci pour ce travail de titan!
    Pour ma part je fais une dictée sur le cahier tous les lundis après midis (avec entraînement sur l’ardoise le matin de la même dictée), les enfants découvrent et travaillent avec moi pendant la semaine précédente entre 4 et 6 mots nouveaux contenant les sons étudiés cette semaine là qu’ils révisent pendant le we pour la dictée du lundi. De septembre à la toussaint dictée de syllabes, de la toussaint à Noël syllabes et mots, de janvier aux vacances d’hiver syllabes et mots, et à partir de mars mots et phrases contenant les sons et mots étudiés.
    Voilà ma façon de procéder depuis 3 ans, et en même temps que je dicte je fais les gestes Borel Maisonny pour aider ceux qui en ont besoin.

    Répondre
    • 23 mars 2017 à 17:21
      Permalink

      Merci ! C’est très proche de ma façon de travailler en orthographe.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *